Voeux 2012 d’Agbéyomé KODJO à la nation

Mes chers compatriotes, Togolaises et Togolais
L’année 2011 remplit de plein d’espoir pour l’humanité est sur le point de s’achever avec satisfaction pour certains et d’espoirs déçus pour d’autres. Je sais vos attentes et vos préoccupations. Quelle que fût cette année pour vous, dans un élan d’humilité, et avec un esprit contrit, il appartient à chacun de nous d’apprécier la profondeur de la grâce qui nous maintient en vie en ce moment.
Ces moments particuliers étant les meilleurs pour faire une introspection, examiner nos actes à la lumière de l’amour, la justice, de l’équité et ainsi de pouvoir prendre de bonnes résolutions, je vous convie à placer cette fin d’année sous le signe de la paix, de la concorde et de l’unité des familles, même si il vous faut beaucoup de labeur pour faire rentrer de la joie dans vos divers foyers.
Dans une atmosphère de contrainte et de vicissitudes diverses, votre courage, votre espérance en de lendemains meilleurs sont une leçon de vie, et exhortent ceux qui sont engagés dans la lutte pour de meilleures conditions de vie et de prospérité partagée pour tous, à aller encore plus de l’avant pour que le rêve d’un Togo libéré de ses oppresseurs soit une réalité en cette année 2012.
En cette fin d’année, j’ai une pensée particulière aux orphelins, aux familles monoparentales de même qu’à nos compatriotes frappés par la maladie et qui sont dans une situation de grande désespérance. La République devrait être aux côtés des nécessiteux et ne laisser personne abandonnée à son triste sort.
Malheureusement, la gouvernance actuelle du Pouvoir s’apparente davantage à une réplication des méthodes éculées où la gabegie la concussion et la prévarication sont la norme qu’à une réelle et profonde volonté de changement.
Face à la situation de grande précarité et de désespérance du Peuple togolais, le Pouvoir RPT/AGO a fait le pari de la fuite en avant au lieu d’un véritable aggiornamento ayant pour effet d’apporter une pointe d’humanité afin de réduire la fracture sociale et ramener la confiance.
L’année qui s’achève est encore hélas une année de promesses non tenues. Le mépris avéré de la détresse de la population par Faure GNASSINGBE et la Nomenklatura est la source des crises récurrentes qui déchirent le tissu social.
L’inaction du Pouvoir confronté pour la première fois à une manifestation vigoureuse dans la ville de Kara considérée comme son fief est le baromètre d’une situation de crise aggravée. L’effritement de la doxa politico-tribale longtemps serinée pour embrigader les habitants de la partie septentrionale est la preuve que les Togolaises et Togolais veulent voir autre chose que l’imposture du Gouvernement de Faure GNASSINGBE.
Mes chers compatriotes, Togolaises et Togolais,
L’année 2012 doit être une année de moisson, de la vertu et du retour de la République !
Les bouleversements de ce mois de décembre 2011, qui ne sont sans rappeler les rancœurs ayant provoqué le printemps arabe, portent en leur sein les ferments de l’avènement d’une nouvelle société de paix et de prospérité partagée pour toutes les filles et les fils du Togo tout entier.
L’entourloupe du Pouvoir qui annonce un dialogue dans le cadre du CPDC rénové alors qu’il n’est prêt à aucune concession sur le retour aux principaux acquis de la Constitution de 1992 ne laisse guère le choix aux Togolais que d’affronter avec courage les imposteurs jusqu’à ce qu’ils ne plient et que le Peuple ne conquière sa souveraineté usurpée !
Plus jamais au Togo, il ne devrait avoir la place aux violations des droits humains ni de voies de fait sur la population.
Invariablement et inlassablement, OBUTS sera toujours du côté du peuple, de l’éthique au cœur de l’action politique, de la vérité des urnes et des comptes publics.
Je formule le vœu, au seuil de cette année nouvelle que de nouvelles glorieuses pages soient écrites par le vaillant peuple à l’instar d’autres peuples qui se sont battus avec courage, abnégation et admiration pour l’avènement d’une société de justice.
Au moment où les peuples s’apprêtent à dire adieu à l’année 2011, je voudrais joindre ma modeste voix à celles de toutes et de tous pour chasser les catastrophes de même que les malheurs qui ont ébranlés la planète ces douze derniers mois.
Dans un élan de foi et d’espérance, je me joins à vous tous pour accueillir dans l’humilité l’année 2012, que je souhaite faste et féconde à tous égards pour chacune et chacun de vous.
Puisse les premières lueurs de cette aube nouvelle vous accorder santé longévité et beaucoup de bonheur afin que nous regardions briller de mille éclats le Togo, l’Or de l’Humanité.
Vive le Togo, vive la République démocratique !
Agbéyomé KODJO
Président National OBUTS
Lomé le 28 Décembre 2011