Alerte: Prostituées cherchent une nouvelle zone d’accueil à Lomé

0
7140

Les professionnelles de sexe qui écument jusqu’à ce jour les environs du Collège Saint Joseph de Lomé ne sont plus en sécurité. Si elles ont bravé jusque-là les descentes policières sporadiques pour élire leur quartier général à cet endroit, elles sont désormais tenues de s’établir dans une nouvelle zone. Quel quartier va les accueillir ?

C’est une sorte de déménagement que préparent les pensionnaires du plus vieux métier du monde opérant à « St Jo »… Les tenants du lieu se sentent en insécurité depuis la dernière sortie des autorités de la commune du Golfe 2.

En effet, James Amaglo a presque appelée les filles de joie opérant dans sa commune à stopper leur activité ou à la continuer ailleurs. Le maire compte de ce fait trouver la bonne formule afin de stopper la prostitution dans sa zone.

On sait tous que le terrain Jean-Paul II est le point de rassemblement des prostituées de Lomé. La grande majorité de ces travailleuses de sexe viennent des autres quartiers de Lomé pour proposer leurs offres à leurs clients à cet endroit.

Sur ce terrain, le marché de ne cesse de s’animer, presque tous les jours à partir de 18 heures. Mais, l’activité pourrait prochainement prendre un coup à cet endroit.

Le maire de la commune de Golfe 2 a récemment assuré que les dispositions sont en train d’être prises pour lancer une vaste campagne de sensibilisation.

« L’idée est que tout le monde sache que la société a des normes éthiques qu’il faut respecter… Nous voulons que nos compatriotes respectent ces normes», a invité le dentiste.

Par la suite, Dr James Amaglo demande aux prostituées et à leurs clients de se caser éviter la propagation du coronavirus dans sa commune, sans oublier le VIH Sida et le trafic de drogue qui se développe autour de la prostitution.

L’homme politique se veut ferme. Et pour endiguer le phénomène il annonce que des mesures fortes voire impopulaires seront prises pour empêcher que cette zone de prostitution ne continue à attirer du monde dans sa commune qui sera ainsi étiquetée.

Depuis cette intervention, les amateurs du plus vieux métier du monde sont sur leur qui-vive et entendent trouver un nouveau coin de ralliement qui sera tout aussi stratégique. Quelle commune va les accueillir prochainement ? Les recherches sont en cours.

source : togobreakingnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 15 = 25