Allemagne: Un jeune africain de 12 ans sauve sa famille d´un incendie

0
913

Samedi matin 8 août 2020, dans la ville de Hambourg, au nord de l´Allemagne, il sonnait environ 8 h 30 quand des flammes jaillissent d´un appartement au 7e étage d´un immeuble. Il s´agit de l´appartement habité par une famille africaine d´origine ivoirienne. À l´intérieur, la plupart des membres de la famille agrandie par une visite d´amis, dormaient encore. Seul le jeune garçon de 12 ans se trouvait comme par hasard aux toilettes, remarque le début d´incendie, réveille ses parents, ses frères et sœurs, tous les autres et va surtout s´occuper de sa petite cousine de deux ans qui dormait tranquillement dans sa chambre déjà en flammes, qu´il met à l´abri. Le père de famille prend son téléphone et appelle les sapeurs- pompiers.

L´équipe des secouristes alarmée, et qui arrive avec la police en moins de 5 minutes, avait pris soin de s´équiper de gros moyens comme il est de coutume dans de tels cas où la vie d´êtres humains est souvent en danger. Les informations alarmantes selon lesquelles deux petites filles manquaient à l´appel s´étaient avérées comme non fondées, car les sapeurs-pompiers ont trouvé sur place tous les membres de la famille sains et saufs et ont vite maîtrisé l´incendie. Les soldats du feu du quartier Hammerbrook de Hambourg n´en reviennent pas qu´un garçon d´à peine douze ans ait pu avoir un tel réflexe; et parlent d´un acte courageux et héroïque. Le chef de l´équipe des sapeurs-pompiers se dit très impressionné par ce jeune ivoirien qui a pu sauver sa famille des flammes menaçantes avant leur arrivée.  » Nous sommes fiers que l´éducation de base concernant le comportement à tenir en cas d´incendie, que nous administrons aux jeunes dans nos différents centres, portent leurs fruits. » avait ajouté le sapeur-pompier en chef.

En dehors du fait que cette famille africaine soit encore sous le choc, que tous ses biens soient détruits dans les flammes et que les responsables de la ville doivent s´employer à lui trouver un appartement provisoire, tout le monde se porte bien. Il y eut plus de peur que de mal. En attendant que la presse allemande finisse se délecter de cet acte héroïque de notre petit cousin, une chose est sûre: dans les prochains jours, mois ou années, pourquoi pas? Nous entendrons encore parler de la famille Koré, et surtout de son, ou plutôt de notre petit héros. Ne dit-on pas qu´«aux âmes bien nées, la valeur n´attend point le nombre des années?»

Samari Tchadjobo avec RTL.DE et BILD Online

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

52 − 51 =