Après la levée de l’immunité parlementaire Mgr Kpodzro appelle à s’opposer à l’arrestation d’Agbeyome Kodjo

0
1114
Monseigneur Philippe Kpodzro, archevêque émérite de Lomé, défend une candidature unique de l’opposition à la présidentielle togolaise du 22 février 2020 | Photo : Equipe de Mgr Kpodzro
Monseigneur Philippe Kpodzro, archevêque émérite de Lomé, défend une candidature unique de l’opposition à la présidentielle togolaise du 22 février 2020 | Photo : Equipe de Mgr Kpodzro

L’archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro était ce lundi devant la presse. Il s’agit de la nième sortie médiatique de celui qui a porté la candidature d’Agbeyome Kodjo jusqu’à la victoire du 22 février 2020. La conférence visait à se prononcer sur la levée de l’immunité parlementaire du président élu par le régime RPT/UNIR et à lancer un appel solennel au peuple togolais afin qu’il s’oppose à la forfaiture en cours.

C’est ce lundi que les députés de la 6ème législature ont procédé à la levée de l’immunité parlementaire de Dr Agbeyome Kodjo, dans le seul but de pouvoir procéder à son arrestation. Selon les rapports, les députés se sont prononcés premièrement sur la procédure de levée de la double immunité dont jouit le vrai vainqueur de la présidentielle de 2020. A l’issue du vote qui a dépouillé Agbeyome Kodjo de son immunité en tant que député et ancien président de l’Assemblée nationale, 80 députés ont voté pour, 2 contre et 8 se sont abstenus. Les députés ont également répondu à la question de savoir si leur collègue devra être poursuivi par la justice. Là aussi, le vote a révélé la division des parlementaires. 78 ont voté pour des poursuites, 1 a voté contre et 8 se sont abstenus.

Une situation qui a contraint Mgr Kpodzro à lancer un appel solennel au peuple togolais pour qu’il entre dans une résistance légale, en vertu de l’article 150 de la Constitution qui appelle les populations à la désobéissance civique pour défendre la nation. Le prélat a demandé aux Togolais, hommes, femmes et enfants, de faire du bruit par tous les moyens, sonnant la cloche des églises, en klaxonnant, en tambourinant ou en tapant les marmites et autres objets métalliques. « Le voleur ne doit pas imposer sa volonté à celui qu’il a volé », a déclaré Mgr Kpodzro.

A bientôt 90 ans, l’archevêque émérite porte fièrement le titre de doyen des évêques à qui toute l’église catholique a toujours apporté son soutien. Pour preuves, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan (archevêque métropolitain de Lomé) et une délégation de prêtres et sœurs ont rendu visite à Mgr Kpodzro dans la journée du dimanche 15 mars 2020, au domicile d’Agbeyome Kodjo, son filleul. « Je suis le papa du nouveau président », a indiqué Mgr Kpodzro. Il a déploré la méchanceté de ceux qui gouvernent le pays et salué le courage des membres de la dynamique, avant d’appeler tous les partis politiques à s’unir pour revendiquer la victoire.

En réponse aux diverses questions des journalistes, le directeur de la campagne du candidat de la dynamique, Fulbert Attisso a souligné que tous les pays qui n’ont pas félicité Faure Gnassingbé pour sa prétendue victoire peuvent être considérés comme des soutiens de la dynamique Kpodzro. « La France ne peut pas nous dire qu’elle ne sait pas comment s’est passée l’élection », a-t-il indiqué, martelant qu’elle a les vrais résultats, « raison pour laquelle elle n’a pas envoyé de message de félicitation à celui qui prétend avoir gagné ».

Si le régime s’en prend à Agbeyome Kodjo à travers la justice des hommes, Mgr Kpodzro affirme se confier à Dieu. « Je me plaindrai devant le tribunal divin », a-t-il dit.

Ci-dessous le message du prélat à l’endroit du peuple togolais.

Géraud Afangnowou

Appel de Monseigneur Kpodzro à la mobilisation générale

Je lance un appel solennel au peuple togolais et à sa diaspora à dire non et arrêter la forfaiture du pouvoir RPT/UNIR qui vient de procéder à la levée de l’immunité parlementaire au Président de la République  démocratiquement élu, afin de le mettre en prison.

Dans quel pays sommes-nous ?

Ceux qui ont détourné les suffrages des populations et usurpé le pouvoir veulent mettre derrière les barreaux le vrai vainqueur du scrutin présidentiel du 22 février 2020.

Peuple togolais, lève-toi pour t’opposer à cette machination des ennemis de la démocratie. Je demande aux populations d’entrer dans une résistance légale généralisée.

Chaque citoyenne et citoyen n’a qu’à faire ce qui est en son pouvoir pour empêcher l’arrestation programmée de notre président démocratiquement élu, M. Agbéyomé KODJO.

Fait à Lomé le 16 mars 2020

Mgr Philippe Fanoko KPODZRO

Archevêque Émérite de Lomé

ENSEMBLEMENT VOTRE!

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 1