Arrestation de deux leaders du PNP : La C14 très remontée contre le pouvoir

0
69


Deux responsables du Parti National Panafricain (PNP), GueffĂ© Nouridine et KĂ©zirĂ©, convoquĂ©s au Service de recherche et d’investigation (SRI) au lendemain des manifestations du 13 avril 2019, ont Ă©tĂ© dĂ©posĂ©s Ă  la prison civile de LomĂ©. Ils sont accusĂ©s de « n’avoir pas tenu compte de l’avis de l’autoritĂ© sur les itinĂ©raires des manifestations du 13 avril 2019 organisĂ©es par le PNP ».

Des arrestations que condamne la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition (C14), qui dans un communiquĂ© rendu public ce jeudi, s’insurge contre la situation.

« Cette dernière évolution vient malheureusement s’ajouter au bilan déjà très lourd (1 mort, des dizaines de blessés et une trentaine de personnes arrêtées dont au moins 20 déjà condamnées et incarcérées, le saccage du domicile de Tikpi Atchadam, Président national du PNP) des violentes répressions exercées par les forces de défense et de sécurité sur les populations civiles aux mains nues », déplore la C14 dans son communiqué.

La coalition profite de cette sortie pour présenter ses condoléances à la famille de Ziedhine Traoré, militant du PNP mort à Bafilo et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés.

Elle demande par ailleurs, que la « lumière soit faite par un organe indépendant sur les violences du 13 avril afin que les responsabilités soient clairement situées et les coupables traduits en justice ».

Pour finir, elle appelle à « l’union sacrée de toutes les forces vives de la nation incluant les partis politiques, les organisations de la société civile et de la diaspora dans le cadre d’un vaste Mouvement citoyen pour l’alternance », conclut le communiqué signé de la Coordinatrice de la C14, Brigitte Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON.

Raphaël A.
 
source : afreepress
 

Laisser un commentaire