Les arrestations se poursuivent à Mango, selon Brim Bouraïma Diabacté

0
674

« En dépit des démarches pédagogiques, les jeunes ne sont toujours pas libérés, il y a un climat de méfiance, la population ne sait à quel saint se vouer d’autant plus que les arrestations continuent, tout comme les intimidations, les tentatives de manipulation et la culture de la violence ».
 
diabactee


C’est le tableau que le député de l’Oti et de l’Union des forces de changement (UFC), Brim Bouraïma Diabacté a présenté ce mardi en conférence de presse sur la ville de Mango en proie à la tension depuis octobre et novembre 2015, suite à l’affaire de réinstauration des aires protégées.
 
Selon lui, quatre (4) personnes ont encore été appréhendées, ce qui porte à neuf (9) le nombre de personnes en prison. Autre point touché du doigt par l’ancien ministre, les morts ne sont toujours pas enterrés et les populations continuent de fuir la localité.
 
Pour résoudre définitivement la situation et amener le calme à Mango, M. Diabacté demande au gouvernement de « poser un geste d’apaisement » en libérant les personnes détenues.
 
« Mango veut la paix et l’Oti cherche l’apaisement. Nous allons continuer par lancer un appel au calme. Je demande au gouvernement de poser un geste d’apaisement en libérant les jeunes arrêtés et détenus suite aux manifestations de Mango. Il est important de cesser les actes de violence, d’intimidation et de manipulation », a-t-il lancé
Telli K.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

80 − 76 =