Assemblée générale de la STT : Repos général pour tous les fonctionnaires d’État les 4 et 5 mars 2013

0
870

stt_marsag


La Synergie des Travailleurs du Togo (STT) a décidé au cours d’une Assemblée générale organisée au centre communautaire de Tokoin de Lomé ce mercredi de la cessation du travail dans la fonction publique ceci, du jeudi 4 au vendredi 5 avril 2013, a constaté l’Agence Afreepress.

Cette décision aurait été d’ores et déjà notifiée au ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative, Kokou Dzifa Dajéoda. C’est du moins ce qu’a soutenu en marge de cette Assemblée générale, Dr Tsolényanu Sényo, membre du bureau directeur de la STT. « Nous avons au niveau de la Synergie interpelé nos gouvernants sur nos problèmes, mais nous avons constaté avec amertume que nos revendications sont restées lettre morte », a regretté le médecin qui a dit « compter sur cette grève de 48 h pour faire plier le gouvernement ».

En cas d’insatisfaction a menacé la synergie, la grève sera « reconduite sans préavis jusqu’à l’obtention des droits des travailleurs », des droits qu’elle estime « légitimes ». « Les morgues seront fermées au cours de cette grève. Le centre de transfusion sanguine sera fermé parce que nous en avons ras-le-bol. C’est un mouvement qui va marquer pour jamais le Togo. Après cette grève le Togo ne sera plus le même », ont mis en garde les grévistes.

Des syndicalistes venus de plusieurs localités de l’intérieur du pays à l’instar des préfectures de Kpendjal (600 km au nord de Lomé) et de Bassar (390 km au nord-ouest de Lomé) ont pris une part active à cette rencontre.

Les employés de la fonction publique togolaise réunis au sein de la Synergie des travailleurs du Togo exigent depuis plusieurs mois, la révision à la hausse de leur grille salariale et l’amélioration de certaines clauses du statut général de la fonction publique voté en janvier dernier par les parlementaires.

Photo: (1) Dr Tsolenyanu (droite) en communion avec d’autres syndicalistes. (2) les travailleurs main dans la main lors de l’AG de ce mercredi au Centre communautaire de Tokoin à Lomé.

Bernard A.

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 75 = 79