Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Assouma et la Cour constitutionnelle se préparent pour un 20 décembre ‘incertain’

Assouma et la Cour constitutionnelle se préparent pour un 20 décembre ‘incertain’



Pendant que les bruits courent que les élections prévues pour le 20 décembre prochain seront reportées, suivant les rumeurs de la 3ème réunion du comité de suivi chargé de la mise en œuvre de la feuille de route de la CEDEAO, la Cour constitutionnelle se prépare activement pour jouer le rôle à elle dévolu avant, pendant et après ces élections.
Les 9 juges de la haute juridiction compétente en matière de lois et de la Constitution, ont pris part ce mercredi à Lomé, à une rencontre pour, dit-on, avoir une même lecture des textes de loi, notamment la Constitution et le Code électoral.
« Le 20 décembre 2018, les Togolais seront appelés aux urnes pour élire leurs représentants à l’hémicycle. La Cour Constitutionnelle consciente de cet enjeu important doit affûter ses armes pour être à la hauteur des missions qui sont les siennes. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes retrouvés pour la lecture des textes relatifs au processus électoral », a déclaré Aboudou Assouma dès l’entame de cet atelier.
Une semaine après cette rencontre à laquelle prennent part également les personnels administratifs de ladite cour, tous les acteurs impliqués dans le processus électoral seront incités par la Cour constitutionnelle à participer à un autre atelier.
M. Assouma a par la même occasion donné les raisons pour lesquelles la cour organise ces rencontres. « La cour est un acteur dans le processus électoral et intervient à 3 niveaux. D’abord elle gère le contentieux pré-électoral, le contentieux post électoral et publie les résultats définitifs. A cette mission, il faut ajouter la garantie du vote des citoyens qui est aussi l’une des missions essentielles assignées à la cour », a-t-il indiqué.
Pour une première fois au Togo depuis le début de la crise sociopolitique le 19 août 2017, les Togolais ne savent pas de quoi les protagonistes de la crise ont parlé. Les états-majors des deux protagonistes se terrent dans un silence. On dirait que les deux parties ont perdu leur latin après avoir vu un monstre.
 
Global actu
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 6 = 4

LES + LUS

Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti?

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre...

Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits...

« Panique totale » dans le centre du Bénin: Au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les...

Togo, « Armes de guerre » de Faure Gnassigné : Comprendre la Supercherie.

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels...

Togo : Chasse à l’homme contre les militants du PNP à l’intérieur du pays.

Le parti exige la libération de Ouro-Djikpa TchatikpiDans un communiqué rendu public le...