Atelier de réflexion du HCRRUN : Les réformes ne se feront au Togo « ni les uns contre les autres, ni les uns contre les autres », a déclaré M. Klassou à l’ouverture

0
227

atelier_hcrrun3


© togoactualite – C’est la même salle qui a abrité il y a un quart de siècle la conférence nationale souveraine, qu’a été ouverte ce lundi à Lomé les travaux de l’atelier de réflexion et d’échanges sur les réformes politiques et institutionnelles.
 
Certains étaient déjà présents il y a 25 ans à l’instar d’Agbéyomé Kodjo, Mes Ahlonko Dovi, Djovi Gally,
Manquait au tableau Me Agboyibor, Mme Adjamagbo, Jean-Pierre Fabre… Les mêmes qui ont fait échouer les discussions au Togo depuis 25 ans sont présents dans la salle. Et l’on peut se demander légitimement de savoir pourquoi depuis plus de 25 ans les multiples initiatives prises çà et là n’ont pas donné tous les résultats escomptés.
 
Toutefois, il est nécessaire d’interroger notre histoire commune récente. En effet, reconnait le Premier ministre Sélom Klassou, à l’ouverture, le Togo a connu plusieurs épisodes de crises sociopolitiques qui ont contribué à exacerber la méfiance entre les acteurs politiques et par ricochet ont affecté profondément le tissu social.
Les réformes ne se feront au Togo « ni les uns contre les autres, ni les uns contre les autres », a déclaré M. Klassou pour qui il faut corriger les dysfonctionnements du passé.
 
« Nous ne devons plus échouer. Nous avons tous l’obligation de tout mettre en œuvre afin d’aller au bout de cette volonté commune », a-t-il souligné.
 
Notons que la présidente du HCRRUN, Mme Awa Nana a souhaité au début la bienvenue aux participants parmi lesquels des experts venus du Ghana et du MAROC.
atelier_hcrrun1
atelier_hcrrun2
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

81 − = 72