Au Nigéria, les Togolais ne reconnaissent pas le président Faure

0
2013

Proclamé vainqueur de la dernière élection présidentielle du 22 février, le président togolais Faure Gnassingbé a prêté serment le 03 mai dernier.

Si cette investiture clos légalement la page des contestations électorales au Togo, elle ne semble pas convaincre une partie de la diaspora qui disent ne pas  reconnaitre Faure Gnassingbé comme Président élu.

C’est le cas par exemple de la diaspora togolaise au Nigéria qui l’a fait savoir à travers  un communiqué rendu public hier lundi.

TogoWeb vous propose l’intégralité du communiqué:

Communiqué 02 de la diaspora togolaise au Nigeria sur la crise politique et sociale au Togo

Suite à la récalcitrance du régime rpt/unir à s’accrocher pour une énième fois au pouvoir au mépris du verdict populaire et de l’ordre constitutionnel, institutionnel et légal établi, la diaspora togolaise au Nigeria tient à faire les mises au point suivantes sur sa position.

– le candidat de la Dynamique Kpodzro reste, comme reconnu unanimement par toutes les forces démocratiques, politiques, religieuses, traditionnelles et de la société civile du Togo et la diaspora togolaise à travers le monde, le vainqueur de l’élection présidentielle du 22 février 2020 et l’actuel Président démocratiquement élu des Togolais;

– Par conséquent, la prestation de serment par l’imposteur Faure Gnassingbé, jamais élu par le peuple togolais, arrivé et maintenu au pouvoir par des coups d’état et des crimes contre l’humanité, n’est qu’un coup d’état de plus mais un coup de force de trop qui nous impose les constats suivants:

– Le criminel Faure Gnassingbé, candidat malheureux du rpt/unir, ayant perdu l’élection présidentielle du 22 février 2020 remporté haut les mains par le candidat de la Dynamique Kpodzro, Dr. Agbéyomé Kodjo, il n’est pas reconnu ni par les Togolais du Togo ni ceux de la diaspora togolaise à travers le monde comme son Président, comme il ne l’a d’ailleurs été ;

– Par conséquent nous lançons un appel solennel à tous les pays du monde épris de démocratie, la France,l’Allemagne, l’Union Européenne, l’Union Africaine et la CEDEAO en tête, à suivre l’exemple de la première démocratie du monde, les États-Unis d’Amérique et à ne point reconnaître Faure Gnassingbé comme Président du Togo et à ne point lui réserver les honneurs dus à un Chef d’Etat démocratiquement élu, de peur d’être complices de l’imposture et des coups d’état répétitifs perpétrés au Togo depuis 53 ans par le régime rpt/unir contre la volonté du peuple et tous les principes démocratiques, constitutionnels, institutionnels et de l’état de droit ;

– Le Togo dispose à l’heure actuelle d’un nouveau Président démocratiquement élu par le peuple togolais à une écrasante majorité en la personne de Dr. Agbéyomé Kodjo, candidat de la Dynamique Kpodzro à l’élection présidentielle du 22 février 2020, qui seul est qualifié et habileté par le peuple togolais à représenter le Togo partout où besoin sera comme le Président de la République Togolaise avec tous les honneurs qui sont associés à cette fonction ;

– Nous lançons donc un appel solennel au nouveau Président de la République Togolaise, à toutes les institutions de la République Togolaise, à toutes les forces démocratiques et de la société civile du Togo, aux chefs traditionnels et religieux, aux forces de défense et de sécurité et tous les Togolais du Togo et de la diaspora à reconnaître l’élection du nouveau Président de la République Togolaise, à en prendre acte et à se mobiliser pour son imminente prestation de serment et la défense de la démocratie et de la constitution et de l’Etat de droit;

– Nous lançons également un appel solennel au nouveau Président de la République Togolaise à tendre la main à toutes les forces démocratiques et de la société civile du Togo sans exception pour former un gouvernement d’union nationale dont la composition complète doit être communiquée sans tarder pour réconcilier le Togo et mettre le pays sur la voie de la démocratie et de l’état de droit ;

– Le nouveau Président de la République Togolaise, Dr. Agbéyomé Kodjo, doit prendre un décret mettant fin au mandat de tous les diplomates togolais actuellement en poste à l’étranger et procéder à la nomination de nouveaux ambassadeurs, consuls et autres diplomates dont la date de prise de fonction doit être officiellement communiquée et la diaspora togolaise dans chaque pays et territoire où il existe une représentation diplomatique du Togo aura pour mission de faire installer la nouvelle équipe diplomatique, de la protéger et de collaborer avec elle.

– Toute personne, tout pays et toute institution internationale qui refuseront de reconnaître ces nouveaux ambassadeurs, consuls et autres diplomates et de collaborer avec eux se confirmeront comme des ennemis de la démocratie et du peuple togolais.

– Nous tenons ici à remercier le Président américain, Donald J. Trump, le Congrès américain, l’ambassadeur des États-Unis au Togo, l’Union Européenne, l’Allemagne, l’union Africaine, la CEDEAO pour leur soutien au peuple togolais et à la défense de la démocratie au Togo et les prions d’en faire davantage pour aider le peuple togolais à sortir de la dictature de 53 ans, à se réconcilier et à renforcer sa démocratie et ses institutions et à vivre ensemble dans la justice et la paix.

– Nous remercions particulièrement le Président de la République Fédérale du Nigeria, Muhammadu Buhari, et son gouvernement, le gouverneur de l’Etat de Lagos et son gouvernement, l’ancien Gouverneur de Lagos Ahmed Tinubu et tout le peuple nigérian pour l’accueil réservé à la diaspora togolaise au Nigeria, leur amitié, leur fraternité et la sécurité des Togolais et de leurs biens au Nigeria.

Fait à Lagos au Nigeria le 4 mai 2020.

Ont signé :

– Nestor A. K. KOUNAKE

– Kokou Dansou

– Ouro DJOBO

– Christophe K. AMETONOU

– Justin Mawuli K. BLIBO

– Ayité Koffi ALOGNON

– Tchassama MOURTALA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

72 + = 76