BAHE Komi ou le jeune togolais qui transforme les déchets plastiques en pavés

0
1669
BAHE Komi

Ce produit est un mélange de plastiques récupérés et d’autres composants, notamment du ciment et du sable. Le pavé écologique peut être utilisé pour paver le sol avec les mêmes avantages que le béton, à moindre coût, tout en ayant un impact environnemental positif.

Interrogé par Vert-Togo, le jeune entrepreneur togolais affirme que c’est face aux problèmes environnementaux que constituent les ordures plastiques au Togo qu’il s’est engagé avec certains partenaires pour réfléchir à cette solution endogène et durable qui fait valoriser les ordures plastiques.

« Nous sommes arrivés à produire des pavés bien homogènes, durs et très propres en mélangeant la lave du plastique fondu avec du sable. Ici, la coulée de plastique sert de liant comme le ciment. Certes, la technologie n’est pas nouvelle, mais la technique d’obtenir un mélange homogène reste notre savoir-faire qui fait notre différence.  Nous voulons dire qu’il n’est plus nécessaire d’enterrer ou de déverser les plastiques dans les océans mais de nous accompagner pour donner une seconde vie à nos ordures plastiques. Grâce aux divers moules, nous pouvons produire plusieurs autres produits qui feront du bien à Dame Nature. »,confie-t-il.

Pour passer à la vitesse supérieure et entamer la production à l’échelle industrielle et la valorisation des ordures plastiques, BAHE Komi lance un appel aux bonnes volontés, amoureuses de l’environnement.

« Notre mission ne s’arrête pas seulement aux plastiques, mais vise à transformer tous les dépotoirs en produits de haute valeur ainsi que de  débarrasser notre pays, l’Afrique ou le monde entier, surtout les océans, des ordures. Certains diront que notre ambition est grande mais le fléau des ordures plastiques est immense. Et nous  sommes ouverts à des propositions. », ajoute-t-il.

BAHE Komi, explique que la technique consiste “à faire fondre les déchets plastiques dans un récipient, ensuite, mélanger la matière obtenue avec du sable. Enfin, le produit obtenu est placé dans un moule pour façonner le pavé”.

Il faut noter qu’en  2015,  l’ONG ILUKOMA à Anié qui a en charge de débarrasser le grand marché d’Anié de ses ordures et le partenaire financier, le Fonds national d’apprentissage, de formation et de perfection professionne (FNAFPP) ont mis en place un protocole de valorisation des déchets plastiques à travers la fabrication de pavés.  Il vient d’initier une vaste campagne de formation des jeunes désœuvrés à la fabrication artisanale de pavés à partir des déchets plastiques.

Larissa Lamboni

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

79 − = 71