Bassabi Kagbara : « Certains utilisent le préfet Dadja Maganawé pour instrumentaliser l’opposition »


Kagbara-Bassabi

Après le président du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Me Dodzi Apévon qui dit craindre pour l’avenir de ce pays, c’est le tour du président du Parti Démocratique Panafricain (PDP), Bassabi Kagbara de pointer directement du doigt le préfet de Dankpen, Dadja Maganawé dans la procédure de levée d’immunité et l’arrestation dimanche dernier du député Targone Sambrini Wakin.

« Le préfet de la localité Dankpen qui fait déjà 13 ans veut user de tous les moyens pour se maintenir et tous ceux qui dérangent cette façon de voir, même des observations amicales, il ne les supporte pas. Quand on mène des actions de développement, il trouve que ce sont des concurrents. Sur le plan politique, certains l’utilisent pour instrumentaliser l’opposition et en particulier le PDP », a-t-il déclaré sur la radio Victoire FM lundi.

Derrière cette affaire, a ajouté M. Kagbara, « il y a purement une volonté de nuire au député » pour son dynamisme. « Huit (8) chefs d’accusation pour une seule personne et chaque fois il est l’auteur principal et le complice. On n’a pas besoin d’être juriste pour savoir qu’on veut nuire. Le seul problème du député Targone, c’est d’être dynamique, c’est quelqu’un qui veut agir et veut que ça change et ça gêne », a-t-il expliqué.

Le coordonnateur de la Coalition Arc-en-ciel trouve « regrettable » le fait pour l’administration togolaise d’être très « lente » généralement dans le traitement des dossiers. « Mais quand il s’agit de nuire, en moins d’une journée, on a rempli les conditions », a-t-il dénoncé.

Le PDP, parti membre de la coalition et de l’opposition togolaise va mener des actions « collectives » et « complémentaires » avec ces parties pour rétablir la situation du député.

A l’origine de cette affaire, une plainte du préfet Dadja Maganawé de Dankpen qui a saisi le procureur de la République du Tribunal de Lomé. On reproche au député des « présomptions de troubles à l’ordre public, violences volontaires, complicité de violences volontaires, homicide volontaire, complicité d’homicide volontaire, destruction volontaire par incendie, complicité de destruction par incendie, vol qualifié et complicité de vol qualifié ».

Telli K.