martinez_nicolas

Les chefs traditionnels, les responsables religieux, des comités de développement de quartier (CDQ) et des comités villageois de développement (CVD) s’approprient depuis lundi à Lomé les recommandations de la Commission Vérité Justice et réconciliation (CVJR) en vue de sa vulgarisation à la population, a constaté l’Agence Afreepress.

 

Cette initiative organisée à l’endroit de ces « personnes proches des populations dans les quartiers et dans les cantons », par la Plate-forme Citoyenne Justice et Vérité, a connu la participation du chef de la délégation de l’Union Européenne (UE), Nicolas Berlanga-Martinez.

 

Selon l’ambassadeur, l’UE essaie depuis le début de ce processus de réconciliation au Togo d’accompagner tous les efforts qui se doivent d’être multidimensionnels et à long terme.

 

« Multidimensionnel parce qu’il ne s’agit pas de produire un rapport et de franchir seulement l’étape de la vérité mais aussi de forcer, accompagner et encourager les autres étapes de la justice et de la réconciliation. Il ne s’agit pas seulement de parler aux autorités nationales et aux représentants de la société civile, il faut aussi aller vers les citoyens. La mise en œuvre de ces recommandations doivent passer par des réformes de la part des autorités et peut prendre une génération », a-t-il déclaré.

 

Kagni Sokpo Diallo, présidente de la plate-forme organisatrice, a pour sa part énuméré les objectifs poursuivis au travers de cette rencontre.

 

« Il est très important d’impliquer les cibles que nous avons réunies aujourd’hui dans le processus de réconciliation de notre pays. Il s’agit de vulgariser les travaux de la CVJR à leur niveau, de réfléchir ensemble pour trouver un plan d’action et qu’ils soient les ambassadeurs de la vulgarisation du rapport de la CVJR », a-t-elle relevé.

 

Après Lomé, ce sera le tour des chefs traditionnels, des responsables des CDQ et des CVD d’Atakpamé et de Kara à l’intérieur du pays de s’approprier les recommandations de la CVJR.

 

Cette initiative de la plate-forme citoyenne s’inscrit dans le cadre du projet de vulgarisation et de dissémination du rapport de la CVJR.

 

Telli K.

 
afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

3 + 4 =