Accueil ECONOMIE Bernadette Legzim-Balouki constate de visu le fonctionnement du GUCE de Sanvee-Condji

Bernadette Legzim-Balouki constate de visu le fonctionnement du GUCE de Sanvee-Condji

- Advertisement -

bernadette_legzim_guichet_unique


En 2014, le gouvernement togolais, en partenariat avec le consortium Bureau Veritas/SOGET, dans le souci de faciliter la tâche aux opérateurs économiques et pour sécuriser les recettes de l’Etat et assurer la dématérialisation totale des procédures, a mis sur place la Société d’exploitation du guichet unique pour le commerce extérieur (SEGUCE).
 
Ainsi dans le déroulement de ce processus, des bureaux ont été implantés aux frontières reliant respectivement le Togo au Bénin, au Ghana et au Burkina Faso.
 
Ce mardi, la ministre du Commerce, de l’industrie, de la promotion du secteur privé, et du tourisme, Bernadette Legzim-Balouki a effectué une visite de terrain aux postes de frontières de Sanvee-Condji à Aného (50 km à l’est de Lomé) pour voir l’évolution qu’il y a dans le processus d’implantation du guichet unique, a constaté l’Agence de presse Afreepress.
 
La ministre s’est fait accompagner au cours de sa visite de terrain par le 1er vice-président des services aux gouvernements et commerce international (GSIT), Rabih Halabi.
 
Après un tour dans les différents services du guichet unique de Sanvee-Condji, la ministre n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction.
 
« Nous sommes venus aujourd’hui à Aného comme on l’a fait aussi à d’autres frontières, pour voir comment cela se passe, depuis que nous avons mis sur place le guichet unique dans cette localité. Cela a été une opportunité pour nous de savoir que tout va bien sauf que de temps en temps, il y a des problèmes de connexion internet. Ces doléances seront prises à-bras-le corps ensemble avec les responsables de SEGUCE pour voir en retour ce qu’on peut faire pour remédier à ce problème », a-t-elle confié.
 
Selon elle, l’implantation de ce guichet unique à la frontière de Sanvee-Condji a permis d’avoir de la célérité dans les procédures, et la facilité pour les opérateurs économiques d’exercer leur fonction tranquillement et en toute quiétude.
 
« C’est un projet de dématérialisation totale des procédures à l’export et l’import, c’est-à-dire une optimisation des dédouanements et c’est la phase finale de déploiement de guichet unique », a indiqué Rabih Halabi.
 
Aux problèmes rencontrés par les employés et qui ont été cités plus haut, Rabih Halabi comme la ministre du commerce a promis mettre les moyens pour apporter des solutions dans les meilleurs délais pour un bon fonctionnement de ce guichet.
 
L’installation du guichet unique pour le commerce extérieur, faut-il le rappeler, est le fruit du partenariat entre le consortium Bureau Veritas/SOGET et le gouvernement togolais, un projet dont l’objectif est de donner un coup de pouce aux réformes économiques.
 
Modeste K.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 52 = 53

LES + LUS

Pour la construction des nouvelles mairies: L’Allemagne octroie environ 5 milliards au Togo

Echange des documents L’Allemagne a fait don au Togo — à travers sa banque publique KfW — de...

Togo : Le FMI malgré lui

Le ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya Selon les dernières projections du Fonds Monétaire International (FMI), la...

Togo, Année Académique 2019-2020 : Ces poches à risques

Une salle de cours à l’EPP Dankpen, Togo | Archives : DR Les élèves ont repris...

Présidence de la République du Togo : Nid de détourneurs et falsificateurs ?

photo@27avril.com À la Présidence de la République du Togo, sont paradoxalement légions, des inconduites qui étonnent plus d’un....

Factures impayées : Le Nigéria menace de couper l’Electricité au Togo, au Bénin, et au Niger

Le Bénin, le Niger et le Togo pourront être privés d’électricité si on n’y prend garde. Dans...