Bras de fer avec Agébyomé: quand Faure fabrique un ‘monstre’

0
2732

Quoi qu’on dise l’élection présidentielle du 22 février dernier a été bien exploitée par Mensan Gabriel Agbeyomé Kodjo. Arrivé en deuxième position selon les résultats définitifs proclamés par la cour constitutionnelle, le candidat soutenu par la dynamique Kpodzro exploite bien sa position.

Même s’il n’aura pas le fauteuil présidentiel qu’il revendique tant, le leader du MPDD peut aujourd’hui se frotter les mains.

Celui qui était toujours considéré comme un allié du pouvoir et dont le manteau d’opposant n’a jamais convaincu l’opinion favorable à l’opposition, est sur le point ou plutôt passe pour l’opposant numéro 1 dans le microcosme politique togolais.

Quand le pouvoir fabrique un ‘’monstre’’

Il est indéniable que le soutien apporté à l’ancien collaborateur d’Eyadema par le prélat, a été d’une importance capitale. Très peu d’analystes politiques voyaient le député Agbeyomé damer le pion à l’ancien chef de file de l’opposition JeanPierre FABRE classé troisième avec un score qui ne dépasse pasles 5%.

Et pourtant, il faudra se rappeler que ce ne fut pas le grand enthousiasme lorsque Mgr Kpodzro annonça urbi et orbi que l’oiseau rare tant recherché après plusieurs mois de conciliabule n’était que l’ancien exclu du Rassemblement du peuple togolais (RPT) j’ai nommé Mensan Agbéyomé Kodjo.

Tollé général au sein de l’opinion, levé de bouclier des autres leaders de l’opposition qui n’adhèreront jamais à l’initiative de l’ancien président du Haut conseil de la république sous la transition.

En lieu et place du candidat unique de l’opposition, on finit par parler du candidat de la dynamique Kpodzro du nom du prélat qui le soutient. Le tout sauf Agbeyomé ne marchera pas au sein de l’opposition.

A cela s’ajoute la rage du pouvoir contre le candidat du MPDD. Il faut reconnaître que durant la campagne électorale, UNIR se préoccupait plus de Mensan Agbeyomé envers qui le discours était beaucoup plus musclé que les autres candidats de l’opposition.

Cet acharnement, ces flèches venant de tous les côtés ont fini par en faire une victime aux yeux de l’opinion prise finalement de sympathie pour celui qu’on présentait comme faux opposant.

Agbeyomé opposant numéro 1

On croyait l’enthousiasme autour d ‘Agbeyomé Kodjo redescendre après les résultats définitifs. Le jeu de la contestation sans grande conviction dans lequel s’est lancé le poulain de Kpodzro est une occasion pour ce dernier de s’afficher comme l’opposant le plus farouche.

Il est clair qu’aujourd’hui on ne parle de Mensan Agbeyomé Kodjo de quoi susciter la jalousie des autres leaders. Le rejet en cascade de la main tendue du « président autoproclamé » par les autres leaders de l’opposition est très significatif.

Un bloc autour d’Agbeyomé ferait de lui l’homme de la situation même si il semble l’être déjà. Ce serait précoce d’enterrer des leaders de la trempe de Jean-Pierre FABRE et autres. Seules les prochaines législatives pourraient situer les uns et les autres nous dirons les plus prudents mais une chose est sûre à l’instant T le protégé de Kpodzro reste la vedette au sein de l’opposition mais jusqu’à quand ? Peut-être aussi longtemps que vivra le prélat protecteur.

Le Libéral No 468

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 14 = 16