Brigitte Adjamagbo-Johnson critique la politique d’endettement du Togo


BrigitteAdjamagbo_johnson_500


Se basant sur le dernier rapport du Fonds Monétaire International (FMI) qui estimé le taux d’endettement actuel du Togo à 54% du PBI 5 ans seulement après l’achèvement de l’initiative Pays pauvre très endetté (PPTE), Brigitte Adjamagbo-Johnson accuse les autorités togolaises de planifier une dette insoutenable pour les générations futures.
 
Pour la Présidente du CAP 2015, si le Togo a le droit de s’endetter, il n’est pas possible de s’endetter n’importe comment. Invitée par l’Association Veille Economique à la présentation de la situation de l’endettement du Togo, elle accuse les dirigeants togolais de ne pas savoir investir ou de le faire dans leur propre intérêt.
 
« Il faut savoir où mettre les investissements et rendre compte aux populations. Il faut montrer aux populations comment le pays est géré, leur donner des informations dont elles ont besoin. Les dirigeants de ce pays ont toujours fonctionné en maître, n’ayant de compte à rendre à personne », a avancé Mme Adjamagbo-Jonhson.
 
Pour le Secrétaire général de la Convergence démocratique des peuples africains (CDPA), les dettes contractées par le Togo ne sont pas injectées dans des secteurs viables tels que l’agriculture ou l’emploi des jeunes.
 
« On ne peut pas, pour un pays qui se respecte et qui a le souci du bien-être de ses populations, continuer par s’endetter inconsidérément et surtout utiliser cette dette dans le secteur qui ne sont pas directement productifs, c’est-à-dire qui ne peuvent pas produire des richesses dont nous avons besoin », a-t-elle déclaré.
 
source : togobreakingnews
 

 

 

Les + Commentés 1

  1. Barkissa says:

    « Il faut savoir où mettre les investissements et rendre compte aux populations. Il faut montrer aux populations comment le pays est géré, leur donner des informations dont elles ont besoin. Les dirigeants de ce pays ont toujours fonctionné en maître, n’ayant de compte à rendre à personne », a avancé Mme Adjamagbo-Jonhson.
    Sans commentaire merci maman
    Ce sont de veritable gansters, des john bris disait le reaggae man serges Kassy.
    Ils ne creent que la terreur pour des generations futures qui ne vont travailler que pour payer les dettes quand leurs enfants et milliers de maitresses-concubines-prostittuées se rejouiront des retombées de leurs activités mafieuses de vol et detournements des fonds publics prealablement destinés à la gestion du pays: ce sont les vrais terroristes politiques de ce 21ème siècle avec à leur tête le leucémique- president à vie et sa mère qui dort sur des millions de cfa et devises etrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *