Brigitte Adjamagbo-Johnson demande aux dirigeants qui s’accrochent au pouvoir de suivre l’exemple de Matthieu Kérékou


Brigitte-A--johnson_520


La nouvelle du décès de l’ancien président béninois, Mathieu Kérékou, survenu le 14 octobre dernier a bouleversé non seulement le peuple béninois mais aussi toute la classe politique africaine.
 
Dans la foulée, la Convention démocratique des peuples africains (CDPA, opposition togolaise), a fait sortir un communiqué dont copie est parvenue à l’Agence de presse Afreepress, dans lequel, ce parti s’associe au deuil du peuple béninois et lui présente ses condoléances les plus attristées.
 
Pour cette formation politique que dirige Brigitte Adjamagbo-Johnson, « l’illustre disparu est rentré dans l’histoire des grands hommes politiques par la grande porte ».
 
« Mathieu Kérékou a su être à l’écoute de son peuple excédé par son régime marxiste, en reconnaissant ses errements dictatoriaux et en acceptant une ouverture démocratique, en vue de créer des conditions pour une alternance politique pacifique au Bénin », souligne le communiqué.
 
Selon ce parti politique de l’opposition togolaise, membre du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), l’ancien président de la République du Bénin a été « un homme politique clairvoyant, une qualité que les Africains épris de liberté et de démocratie le lui reconnaissent et à cet effet, nul ne s’opposerait à ce que ce qu’il soit porter au pavillon des grands hommes africains ».
 
« Devenu démocrate face à la souffrance de son peuple, cet ancien président dont la vie trépasse dans l’honneur, doit inspirer nos dirigeants qui s’agrippent au pouvoir, foulant au pied la soif de changement leur peuple », point du doigt le parti.
 
Mathurin A.
 
source : afreeepress
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *