Burkina Faso : Le RSP étrangle la transition et prend le pouvoir par la force

2
447

cn_rsp


Le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), la garde présidentielle formée de 1.300 hommes, a pris le pouvoir ce jeudi en renversant les autorités de la transition, notamment le président Michel Kafando, le Premier ministre, Isaac Zida et le gouvernement.
 
Un comité militaire qui va diriger le pays a d’ailleurs été mis en place. Et le RSP promet des « élections inclusives ».
 
C’est l’épilogue de l’intervention musclée perpétrée par le RSP en plein conseil des ministres ce mercredi où les plus hautes autorités de la transition, notamment le président Michel Kafando, le Premier ministre, Isaac Zida et le gouvernement ont été pris en otage.
 
Ce coup de force intervient presqu’un an après le départ contraint de Blaise Compaoré du pouvoir au Burkina Faso, et alors que le peuple burkinabé s’apprête à choisir un nouveau président de la République en octobre prochain.
 
C’est la 4ème tentative que ce régiment fait pour arrêter la transition civile au Burkina Faso. Cette nouvelle brouille politique au Burkina Faso intervient deux (2) jours après que la Commission réconciliation a déposé son rapport dans lequel elle réclame que le RSP soit dissout.
 
Les Burkinabés ont tenté ce mercredi de faire une manifestation pour marcher sur la présidence où les autorités de la transition sont détenues mais c’est sans compter avec la vigilance du RSP qui tente depuis de mater toute résolution du peuple de se révolter en déversant dans les rues de Ouagadougou des militaires en voitures banalisées.
 
Une grande manifestation se prépare ce jeudi à la place de la révolution. Toute la communauté internationale à l’unisson, notamment le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), les Etats-Unis, la France, l’Union africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont condamné cette tentative de coup d’Etat.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 
cn_rsp_tv

2 Commentaires

  1. Togo( arrêt de la transition,Koffigoh acculé à la premature =echec de la transition, Egypte: Mosri toujours en prison, aujourdhui le burkina tout ce ceci n’est que la main du colon-sioniste, français juif avec la colaboration du nègre sans pensée pour toujours avoir la main mise sur l’Afrique et ses ressources.
    De la transition togolaise en passant par l’arrstestation de Morsi en Egypte et ce qui de passe depuis hier au Burkina Faso ce n’est qu’une copie conforme à l’original: cas du Togo.
    La France se sert beaucoup plus de nos armées en Afrique qu’elles ne servent en realité à nos differents pseudo Etats.
    Les negres-singes comme Eyadema,lassissi,Blaise compaoré …ont eté ces responsables militaires qui ne servent que la France que leurs differents peuples.
    Que cela ne nous etonne: les negres seront toujours les derniers sur cette terre.

Laisser un commentaire