Campus : Le nouveau bureau du MEET veut se « battre » pour le respect par le gouvernement, des accords signés

0
674

meet_dec2013

Les nouveaux membres du Mouvement pour l’Epanouissement de l’Etudiant Togolais (MEET) – l’un des principaux mouvements estudiantins – ont affiché ce jeudi, leur détermination à lutter afin de contraindre le gouvernement à respecter les accords signés avec les associations des étudiants.

 

Ces responsables du MEET étaient face à leurs collègues lors d’une Assemblée générale sur le Campus de Lomé. Les neuf membres du nouveau bureau élu le 13 décembre dernier, ont été également présentés aux étudiants lors de cette rencontre.

 

Selon Komlanvi Akomabou Kondo, le nouveau président du MEET, les défis qui attendent son Mouvement cette nouvelle année académiques sont énormes.

 

« Ces défis sont entre autres liés à l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants, le règlement du problème d’attribution des bourses et allocations de secours, l’augmentation du montant de la bourse et la reprogrammation des unités d’enseignement », a-t-il souligné.

 

« Nous sommes des étudiants et nous voulons simplement de meilleures conditions de travail et de vie. Le gouvernement a signé des accords, il faudrait qu’il les respecte », a indiqué le président du MEET, précisant que les responsables des mouvements et associations estudiantins n’ont aucun lien avec les politiques.

 

« Les gens nous accusent souvent d’être de connivence avec les hommes politiques. Pas d’amalgame, nous sommes des étudiants et nous défendons les intérêts des étudiants », a-t-il ajouté.

 

Rappelons que le MEET est considéré comme l’un des principaux mouvements estudiantins pour avoir secoué à plusieurs reprises, le pouvoir à travers des manifestations sur le Campus. FIN

 

Nicolas KOFFIGAN

 

Savoir News

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

34 − 32 =