Cina Lawson : ‘dans toute démocratie, on se fait entendre à travers les élections’

0
42


Le recensement électoral démarré dans la zone 1 le 1er octobre dernier, poursuit son cours. Cina Lawson a choisi Aného (50 km à l’est de Lomé), plus précisément le Centre de recensement et de vote (CRV) de la mairie de cette localité, pour se faire enrôler.
Après les formalités et une fois sa carte d’électeur en main, la ministre des Postes et de l’économie numérique a glissé quelques mots, probablement une pique à l’endroit de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise qui appelle les Togolais à se mettre à l’écart du recensement qu’elle (la coalition) qualifie de ‘frauduleux’.
« Les gens doivent se faire enrôler parce que dans toute démocratie, on se fait entendre à travers les élections. On ne peut poser des revendications qu’à travers les représentants de la nation et les prochaines élections législatives vont servir à élire les députés, les meilleurs possibles. Ces députés seront les représentants des populations à l’Assemblée nationale », a-t-elle déclaré.
Selon elle, le déplacement dans son Aného natal est une occasion d’écouter ses ‘frères’ et ‘sœurs’ de la localité, recueillir leurs avis et remonter l’information au plus haut niveau.
La ministre s’est également félicitée de la prolongation d’un jour décidée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Pour elle, c’est une excellente décision.
« Quand on engage une action, cela prend un temps pour atteindre une vitesse de croisière. Je fais partie des personnes qui voulaient avoir quelques jours de plus ou du moins une journée de plus. Il y a des personnes qui pour de diverses raisons, n’ont pas pu se faire enrôler et qui entre aujourd’hui et demain, vont courir pour le faire », a-t-elle relevé.
 
Global actu
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire
Entrer votre nom ici