Cina LAWSON, une Ministre atypique aveuglée par un égo surdimensionné : Quand la compétence produit l’échec

0
453

cina


Cina LAWSON qui a en charge les Postes et l’Economie numérique dans le Gouvernement, n’est pas une Ministre comme les autres. Elle est entièrement à part, à cause de son comportement qui crée des frustrations dans son entourage.
Il faut surtout retenir qu’elle ne se considère pas et ne se compare pas aux autres humains que sont les Togolais parce qu’elle souffre d’un complexe de supériorité anachroniquement indéracinable.
 
Fille d’un ancien officier des FAT connu pour son arrogance, (ne dit-on pas, tel père, telle fille ?) elle est aveuglée par un égo surdimensionné qui l’empêche de faire preuve de la moindre humilité dans ses approches. Ses différents collaborateurs subissent au quotidien ses invectives et ont toujours eu à avaler plusieurs couleuvres. Elle a l’habitude de traiter ceux-ci, indistinctement, d’incompétents. Cette posture l’a conduite à garnir son ministère de conseillers blancs. Oui, on trouve de nombreux blancs qui règnent en maître au Ministère des Postes et de l’Economie numérique. Malheureusement, pour un piètre résultat.
 
Mme Cina LAWSON doit comprendre, pour paraphraser Deepak CHOPRA, que « le langage que nous utilisons pour nous référer à nous-même est d’une importance énorme. Le système corps-esprit s’organise autour d’expériences verbales, et les blessures verbales peuvent laisser des séquelles plus graves que des traumatismes corporels. Nous nous créons littéralement par le vocabulaire. Les mots sont plus que des symboles. Ils déclenchent des réactions biologiques. Certains mots sont porteurs de préjudices ».
 
Ceci dit, revenons aux préoccupations quotidiennes des Togolais qui relèvent de l’essentiel.
Il était un temps, TOGOTELECOM était une société très performante et prospère et dans la sous-région, le réseau téléphonique du Togo était considéré comme l’un des meilleurs. C’était la raison pour laquelle les grandes conférences internationales se tenaient à l’époque au Togo sans aucun accroc sur le plan de la communication.
Mais, avec la nomination à la tête de ce Département requalifié, de Cina LAWSON, les choses sont allées de mal en pis. Et TOGOTELECOM a fait un plongeon suicidaire avec une dette abyssale de près de 142 milliards. Et personne n’est là pour justifier l’injustifiable. Même le DG d’alors M. BIKASSAM se la coule douce.
Aujourd’hui, le réseau de téléphonie mobile est incertain, aléatoire voire calamiteux. Les clients ne savent plus à quel saint se vouer.
 
Tout ce qui est promis tel que la 3G n’a été qu’une illusion, une gigantesque escroquerie des clients. Même si actuellement la 3G connait une certaine amélioration, il faut convenir qu’il y a un certain temps, accéder à l’internet au Togo était un véritable parcours de combattant. Parallèlement, Cina LAWSON entourée de ses nombreux conseillers blancs, n’a de cesse à promettre monts et merveilles comme si les Togolais sont des nains intellectuels, en d’autre terme, de super idiots.
 
Grosso modo, force est de reconnaître que le bilan de Cina LAWSON est globalement négatif sinon affligeant et désastreux. Tout ce qui est actuellement tenté pour sauver la situation est hasardeux et n’augure pas de brillantes perspectives lorsqu’on sait que dans les pays voisins, on est déjà au stade de la 4G et que la fluidité communi-cationnelle est une denrée déjà consommable à tout moment.
En tout état de cause, notre Ministre des Postes et de l’Economie numérique a perdu la confiance des Togolais. S’il faut aujourd’hui voter pour son maintien, elle ne recueillerait pas 10% de voix. Autant le dire tout de suite pour que les conséquences soient tirées.
Ce qui se passe dans ce ministère est triste et déplorable. Il s’agit d’une injure à l’intelligence des Togolais. C’est indigne d’une Togolaise d’humilier ses frères et sœurs parce qu’elle se croit supérieure à eux. Plusieurs observateurs pensent, à tort ou à raison, que tous les Ministres qui ont une certaine promiscuité avec le Président de la République abusent de sa confiance et écrasent tout sur leur passage. Même leurs autres collègues n’ont aucune voix au chapitre et ne trouvent pas grâce à leurs yeux lorsqu’ils ont à faire à eux. C’est le cas de Mme Cina LAWSON. Et ce n’est pas le Prof. Kako NUBUKPO, ancien Ministre de la Prospective qui nous démentira. Il en avait vu des vertes et des pas mûres au cours d’une mission conjointe à PARIS. Nous n’irons pas jusqu’à parler d’elle en terme d’égérie de la République parce qu’elle est venue trop tard dans un monde trop vieux. Ici, il est question du tempérament hautain de la Ministre qui va jusqu’à rejeter les projets soumis par ses collaborateurs sans autre forme de procès, même parfois contre l’avis du Conseil d’Administration et du Conseil de Surveillance.
 
Le pire, c’est qu’elle ne fait rien pour faire avancer les choses dans le bons sens. A quoi cela servirait à la République lorsqu’une dame soi-dit en passant, bardée de diplômes, est placée à la tête d’un ministère aussi sensible avec un résultat aussi nul ? On serait tenté de parler paradoxalement de la compétence qui produit l’échec. Dans ce cas, le doute serait quelque part permis parce qu’une compétence qui n’engendre pas la performance est une calamité qu’il faut combattre. Nous y reviendrons.
 
Rodrigue
 
source : Le Combat du peuple
 

Laisser un commentaire