Communiqué CODITOGO : Non au sommet CEEAC-CEDEAO!

0
132


La préoccupation majeure du Peuple togolais ici et maintenant au Togo,
c’est la liberté, l’alternance et la démocratie, ce n’est pas l’extrémisme et le terrorisme.
Nous demandons simplement l’annulation du sommet CEDEAO-CEEAC du 30 juillet à Lomé.
Un adage bien de chez nous enseigne ceci : « c’est deux personnes bien rassasiées qui jouent au tam-tam». Au Togo, nous avons faim, et bien faim de tout. Nous ne le répéterons jamais assez, le Togo est dans une crise profonde et le Peuple togolais a une préoccupation majeure aujourd’hui, c’est l’impossible alternance depuis 52 ans. Son seul besoin existentiel du moment, c’est la liberté, l’alternance et la démocratie.

Le Togo n’est pas une monarchie, c’est une république. Tant que nous n’aurons pas réglé cette question majeure de l’alternance politique au Togo, aucune rencontre sous-régionale, internationale quelle qu’elle soit, n’intéresse le peuple togolais.

Alors que tout le peuple retient son souffle et attend le verdict de la CEDEAO le 31 juillet sur la sempiternelle crise togolaise lors de sa rencontre à Lomé, point n’est besoin de nous distraire avec un sommet fabriqué de toute pièce, à la veille de ce rendez-vous crucial pour le Togo futur. Cet autre sommet CEDEAO-CEEAC à Lomé, à coup de millions de nos francs, le 30 juillet sur l’extrémisme et le terrorisme, c’est de la diversion, c’est de l’amalgame, c’est ne pas tenir compte des préoccupations du peuple togolais. Au même moment, la paupérisation de la population est à fleur de peau, difficile de faire un repas principal par jour dans beaucoup de localités du Togo, les hôpitaux sont dans un état de délabrement avancé, le système d’éducation en crise profonde et l’économie mise à genoux par un système de prédation et de corruption prononcé.

Si M. Faure Gnassingbé veut continuer à faire diversion avec ses sommets qui n’ont aucun rapport avec la préoccupation majeure de l’heure du Peuple togolais, qu’il sache que celui-ci va lui résister.
Alors, chefs d’Etats de la CEEAC, vous n’êtes pas les bienvenus à Lomé le 30 juillet. La plupart d’entre vous refusent l’alternance pour leurs peuples et s’imposent à vie, à contrario des chefs d’États de la CEDEAO acquis à l’alternance et la démocratie où seul M. Faure Gnassingbé fait exception. On comprend pourquoi il vient vous chercher en renfort pour le soutenir dans son dessein de s’incruster au pouvoir à vie.

CODITOGO lance un appel au Peuple togolais, à la Société civile et à la Coalition C14 de se mobiliser contre ce sommet de la diversion CEDEAO-CEEAC qui vise à torpiller et faire contrepoids à la rencontre de la CEDEAO qui doit décider du sort du régime togolais. Quel que soit ce qui sortira du sommet de la CEDEAO, le Peuple togolais doit comprendre que le destin du Togo se trouve dans ses propres mains.
Tous mobilisés pour l’alternance politique, nous vaincrons.
Washington, le 16 juillet 2018
Pour CODITOGO,
Le Coordonnateur Général
Signé
Pierre Ekué Gamessou Kpodar
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrer votre commentaire
Entrer votre nom ici