Accueil DIASPORA Communiqué : La Diaspora rejette le prétendu «HCTE» monté en catimini par...

Communiqué : La Diaspora rejette le prétendu «HCTE» monté en catimini par le ministre Robert DUSSEY

- Advertisement -

QUI ACCEPTERAIT DANS LA DIASPORA DE LIVRER SES DONNEES PERSONNELLES A ROBERT DUSSEY?

‘’ On peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on
ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps ‘’. Abraham Lincoln

Mr Robert Dussey se moque-t-il de la Diaspora togolaise?
Après avoir cru piéger la C14, après avoir rejeté dans l’esprit et la lettre les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales réclamées par le Peuple togolais, après avoir imposé des élections frauduleuses à grande échelle aux Togolais, maintenant à travers une machination rocambolesque orchestrée par Mr Dussey, dénommée pompeusement, le Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE), le gouvernement illégitime de Faure Gnassingbé croit pouvoir jeter son dévolu sur la Diaspora togolaise, fer de lance de la lutte démocratique pour l’alternance.

« Ce qu’on fait pour nous, que d’autres ont décidé sans nous, est en réalité contre nous. Soyons des êtres actifs », Nelson Mandela.

Sans détour, CODITOGO invite toute la Diaspora à veiller à ses données personnelles pour ne pas se livrer sur les demandes insistantes d’inscription sur le site internet de Mr Robert Dussey qui s’est auto-proclamé, pour la circonstance président d’une officine, antichambre d’une CENI qui n’a d’indépendance et de transparence que le nom ! Voilà le mode opératoire qui va désigner les fameux 77 membres du prétendu HCTE, présentant ainsi moins de garanties sécuritaires mais plus de risques dans la collecte d’informations personnelles, pour des fins inavouées au service certainement de la tristement célèbre Agence Nationale de Renseignements devenue aujourd’hui Service de Renseignements et d’Investigations (SRI). Sous d’autres cieux, une telle pratique est punie au pénal ! CODITOGO dit non à la machination et à la forfaiture d’un ministre qui a perdu toute crédibilité pour faux et usage de faux !

Mr Dussey, un minimum de respect pour la Diaspora togolaise, pour des Togolaises et des Togolais qui représentent l’image du Togo à l’étranger!

Contrairement aux élucubrations de Robert Dussey qui affirme sans vergogne « la Diaspora est émiettée en plusieurs associations avec des difficultés à se regrouper et à s’organiser en faîtière
capable d’assurer sa représentativité. Il s’avère donc indispensable de fédérer ces associations afin d’accroître leur capacité d’action en direction et au service du pays », la Diaspora est belle et bien mobilisée, organisée et structurée. La Diaspora n’a pas attendu le prétendu HCTE pour s’organiser, se structurer, se doter de leadership et contribuer confortablement à l’économie nationale. Avant de vouloir « fédérer la Diaspora », CODITOGO vous invite, Mr Robert Dussey, à un peu d’égard à la Diaspora togolaise, à son parcours, à sa douleur, à ses revendications, à ses compétences et à ses contributions diverses et variées au bien-être sur la Terre de nos aïeux.

Avant de vouloir « organiser la Diaspora », Mr Robert Dussey, allez d’abord sauver nos jeunes compatriotes qui en cours d’exil, meurent en mer parce que votre mal gouvernance les a déversés sur les routes du péril migratoire, au Sahel, comme au large de Lampedusa, dans les montagnes et parc de la Roja, Ceuta et Melila, etc ; allez d’abord sauver nos compatriotes qui sont bombardés en Lybie, parce que votre mal gouvernance ne leur offre aucune chance de s’en sortir au Togo; allez d’abord changer de regard à nos compatriotes parce qu’ils n’ont d’yeux que pour cette Europe barricadée ; faites donc en sorte que nos jeunes togolaises et togolais aient la préférence nationale, ce qui inverserait la donne migratoire chez nous au lieu de faire grossir de gré ou de force la démographie diasporique de jour en jour ; cela relève de vos missions régaliennes ! Après seulement, on pourrait parler des compatriotes durablement installés à l’étranger et qui ne demandent simplement qu’à être recensés et jouir de leurs droits fondamentaux.

Un appel à la vigilance et à la mobilisation de la Diaspora Pour finir, CODITOGO appelle la Diaspora togolaise à rester mobilisée, vigilante et unie pour ne pas prêter le flanc, ni octroyer un quelconque crédit à ce prétendu HCTE qui n’a de haut que les caractéristiques post partum de ses propres handicaps congénitaux pour avoir manqué les étapes préalables de réflexion, de concertation, de consultation, de délibération et de consensus avant toute prise de décision. Toute autre démarche aujourd’hui s’apparente beaucoup plus à un diktat qui trahit les méthodes de gangstérisme du système de gouvernance RPT-Unir que le peuple togolais tout entier récuse avec véhémence et dernière vigueur depuis bien longtemps.

Fait à Paris, le 15 juillet 2019.
Pour CODITOGO,

Raymond AYIVI
Vice-Coordinateur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

15 − 13 =

LES + LUS

Présidentielles en 2020/ Togo-Guinée-Côte d’Ivoire : Trois pays à risques

photo@L'Alternative  La période 2020-2021 verra une concentration d’élections présidentielles en Afrique de l’Ouest. Une demi-douzaine de pays...

Education et œuvre sociale : Le Lycée d’Ahépé aura un centre d’écrit de Bac2, grâce au groupe Dunenyo

Kokou Didier Agbemadon Dès l’année prochaine, les futurs bacheliers d’Ahépé, une localité située à plus de 70...

Préparation à 2020; Pouvoir et opposition : état des lieux … . De pseudo prophéties sur l’alternance

Les soucis du commun des Togolais sont sans doute loin de ces considérations. Où trouver les moyens pour...

Police fiscale de lutte contre le financement du terrorisme La mise en place de l’arsenal de répression se poursuit

Le ministre de la Insécurité et la NonProtection civile le « général » Damehame Yark | Photo : DR

Convention d’investissement avec MM Mining : Fer, manganèse, bauxite, chromite, etc. concédés contre quel chemin de fer ?

De la gauche vers la droite Le ministre Adedze et les députés Aka Jacqueline et Kodjo Djissenou lors de la...