Coopération Sino-Togolaise : Un partenariat gagnant-perdant


sino-togo

Lomé le 2 Décembre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Mouvement Martin Luther King – La Voix des Sans Voix, dénonce les conditions misérables et horribles de travail et de vie auxquelles nos compatriotes sont confrontées dans les sociétés chinoises : SNCTPC et WIETEC et appelle à une mobilisation et une prise de conscience nationale pour résister à cette nouvelle forme coloniale asiatique qui risque d’être pire que celle de la colonisation occidentale.

En effet, c’est avec indignation et dédain que le MMLK – La Voix des Sans Voix, constate que la coopération Sino-togolaise, au lieu d’être un partenariat gagnant-gagnant est plutôt largement déséquilibré, donc gagnant-perdant, ne profitant guère aux nationaux.

Pour preuve, les togolais qui sont employés à la SNCTPC pour les travaux d’infrastructures routières et à WIETEC pour la construction de la nouvelle aérogare de Lomé, sont nettement victimes de la duperie, du cynisme et de la perversité des responsables des deux (02) sociétés.

Dans l’une comme dans l’autre, les traitements sont les mêmes et sous l’hégémonie chinoise. Ils imposent des travaux durs et forcés, sans repos avec des salaires minables et indécents, ils méprisent les togolais en des termes moqueurs, injurieux et avilissants, les déshonorent en public et abusent d’eux. Ils alimentent et entretiennent le racisme en payant sur le même chantier, les chinois à plus de 20 000F / Jour et qui ne font pratiquement rien, alors que nos compatriotes sont 2 300 à 2 800F / Jour.

Les accidents du travail ne sont dérisoirement pris en charge que pour les premiers soins et le reste du traitement médical est assuré par l’employé victime : ce qui est contradictoire au code du travail relatif aux accidents de travail. Les contrats de travail sont simulés et les déclarations fantaisistes à la CNSS. Les employés ne sont pas assurés, alors que pour des projets de ce genre, un volet d’assurance est prévu et garanti.

Dans leur basse besogne, ces chinois font des déclarations arrogantes et humiliantes en ces termes :
« AU TOGO, IL N’Y A PAS DE TRAVAIL, SI VOUS NE VOULEZ PAS TRAVAILLER,
ALLEZ-Y TROUVER MIEUX AILLEURS ET VOUS N’EN TROUVEREZ MEME PAS. »

Il est impossible d’admettre que les partenaires chinois s’adjugent des contrats faramineux des milliards de nos francs et se contentent de payer des miettes à nos compatriotes.

Devant ces abus flagrants, qui portent atteinte aux droits sociaux et économiques, le MMLK La Voix des Sans Voix, déplore le mutisme du gouvernement et lui demande de retirer instantanément le chèque en blanc dont se servent les opérateurs économiques étrangers au Togo pour opprimer nos compatriotes.

Le MMLK la VSV attend mener les jours à venir, des actions de protestation contre ces employeurs indélicats en solidarité aux victimes si rien n’est fait.

Le Président,

Pasteur EDOH K. KOMI

 
Lire ou télécharger le document ici

———————————————————————–

 
B.P. 8726 Lomé – Togo, Tél :(+228) 23 20 90 90 / 22 32 55 72 Cel : (+228) 99 47 35 84 / 90 04 17 25
 
E-mail : komiedohkossi@yahoo.com; maluking662@yahoo.com, www.mouvementmartinlutherking.org
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *