Coronavirus : Six Togolais ayant violé les mesures de confinement, en détention en Inde

0
2163

L’Etat indien a mis la main sur 156 étrangers dont 6 d’origine togolaise. Ils sont accusés de violation des normes de visa touristique, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Fondamentalement, il est reproché à ces détenus d’avoir assisté aux cérémonies de Tablighi Jamaat Markaz. Le Tablighi Jamaat Markaz est un rassemblement religieux de plusieurs milliers de personnes organisé en mars dernier à Delhi, alors que les rassemblements étaient interdits en raison de l’épidémie du Covid-19.

A la suite de ce rassemblement, certains des participants ont été déclarés porteurs du Covid-19 et d’autres sont morts des suites de la maladie.

Sur la base des textes du Code pénal indien (IPC), le département du ministère de l’Intérieur de Delhi a déposé une plainte contre 156 étrangers. Tous ces étrangers étaient arrivés dans le pays avec des visas touristiques pour assister à la convention au Markaz, siège de la Tablighi Jamaat, entre le 12 et le 22 mars.

Parmi eux, figurent des ressortissants du Kazakhstan (9), d’Afrique du Sud (1), du Bangladesh (13), du Brunei (4), de la Côte d’Ivoire (9), de l’Iran (1), du Togo (6), du Myanmar (18), de la Malaisie ( 8), d’Indonésie (37), du Bénin (1), des Philippines (10), des États-Unis (1), de la Tanzanie (11), de la Russie (2), de Djibouti (5), du Ghana (1) et du Kirghizistan (19).

Le ministère de l’Intérieur indien précise que les accusés ont été mis en quarantaine institutionnelle pour éviter le risque de contaminer d’autres citoyens.

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

66 − = 56