Côte d`Ivoire : mandats d`arrêt internationaux contre sept proches de Gbagbo

0
639

 
Le procureur de la République Simplice Koffi Kouadio

Des mandats d`arrêt internationaux ont été délivrés par la justice ivoirienne contre sept proches de l`ex-président déchu
Laurent Gbagbo, dans le cadre de l`enquête sur les crimes commis durant la crise post-électorale, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.
 
« Sept mandats d`arrêts ont été décernés contre: Ouattara Gonzié, Richard Secré Kouamé, Charles Dosso, Messou Nyamien, Justin Koné Katina », tous des anciens ministres du gouvernement de l`ancien régime, selon un communiqué du
parquet d`Abidjan transmis à l`AFP.
 
Paul Antoine Bohoun Bouabré, longtemps ministre de l`Economie sous Gbagbo dont il est un fidèle compagnon, ainsi qu`Alphonse Mangly, ancien directeur général des Douanes sont également visés par ces mandats.
 
Le procureur d`Abidjan, Simplice Kouadio Koffi, a annoncé il y a une semaine, l`inculpation et leur mise en détention préventive pour « crimes économiques » de M. Gbagbo et son épouse Simone, en résidence surveillée dans
le nord du pays depuis avril.
 
M. Koffi avait annoncé le 5 août que de nouveaux mandats d`arrêt internationaux avaient été adressés aux Etats-Unis, à l`Angola, à l`Afrique du Sud et au Brésil, pour des infractions économiques imputées à des
personnalités du camp Gbagbo.
 
Des commissions rogatoires en vue de geler leurs éventuels avoirs dans ces pays ont aussi été lancées.
 
Charles Blé Goudé, chef des « jeunes patriotes » pro-Gbagbo et figure de proue du régime déchu dont il était le ministre de la Jeunesse, et Ahoua Don Mello, ancien porte-parole du gouvernement, sont également sous le coup de mandats d`arrêts internationaux depuis le mois de juillet.
 
De plus, le général ivoirien Georges Guiai Bi Poin, qui fut l`un des hommes forts du régime de Laurent Gbagbo, a été inculpé de « crimes économiques » et incarcéré à la Maison d`arrêt d`Abidjan, a-t-on appris de sources judiciaires concordantes plus tôt dans la journée.
 
source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

68 − = 67