Côte d’Ivoire : Plus de 500 personnes sur les 800 amnistiées par Alassane Ouattara étaient déjà en liberté

image_pdfimage_print


Le Président ivoirien, Alassane Ouattara a annoncé lundi 06 août 2018, une mesure d’amnistie pour 800 prisonniers politiques et assimilés dont l’ex-première dame, Simone Ehivet Gbagbo. L’annonce a été faite lors de son adresse à la nation à la veille du 58ème anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, a appris l’Agence de presse AfreePress.

Cette décision vise selon les autorités ivoiriennes, à réaffirmer l’attachement du pays à la réconciliation entre Ivoiriens.

« En raison de mon attachement à la paix et à la réconciliation vraie, j’ai procédé ce lundi 6 août 2018 à la signature d’une ordonnance portant amnistie générale. Cette amnistie bénéficiera à environ 800 de nos concitoyens poursuivis ou condamnés pour des évènements en lien avec la crise post-électorale de 2010. Je voudrais préciser que les 800 personnes concernées par cette amnistie, environ 500 sont déjà en liberté provisoire ou en exil et verront leur condamnation pénale effacée. Il sera mis fin aux poursuites à leur encontre. Il en sera de même pour les 300 autres personnes détenues qui seront libérées prochainement. Au nombre de celles-ci, figurent notamment, madame Simone Gbagbo, Lida Kouassi Moïse, Assoa Adou, Soulémane Kassaraté dit Soul to Soul », a précisé le chef de l’Etat dans son discours.

Il faut rappeler que l’ex-première dame Simone Gbagbo surnommée la dame de fer, a été condamnée à 20 ans de réclusion pour atteinte à la sûreté de l’État et crime contre l’humanité dans la crise post-electorale qui a déchiré la Côte d’Ivoire entre 2011 et 2012.

Raphaël A.
 
afreepress
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*