vendredi 26 février 2021

Côte d’Ivoire : Une brouteuse couche avec un libanais et lui dérobe un diamant

bordelle_abidjan
 
 
C’est l’affaire qui fait grand bruit dans un certain milieu ivoirien depuis ce mardi soir où une jeune femme a discrètement subtilisé un diamant brut de plusieurs carats et apparemment d’une grande valeur, à un trafiquant dans un hôtel d’Abidjan. Selon les informations reçues sur place peu après les faits, rencontrée sur internet, « Karine », une jeune ivoirienne à la perruque blonde et au décolleté attrayant, aux dires du personnel de l’hôtel qui l’a remarqué, se serait emparée de la pierre précieuse pourtant logée dans le coffre fort de la chambre d’hôtel.
 
Cette dernière aurait agi après un ébat sexuel lorsque l’homme d’origine libanaise, était entrain de se doucher. Tout indique, avant de savoir si le sujet du diamant ou autre aurait été abordé lors d’un chat’ sur internet, que ce dernier n’aurait pas bien refermé le coffre après avoir montré la pierre à la jolie femme. Tous ces détails sont survenus avec la panique de l’homme descendu en peignoir dans le hall de l’hôtel, vociférant à la poursuite de la voleuse.
 
Des paroles qui ne tomberont pas dans les oreilles d’un sourd. Le « volé » a même interpellé les vigiles présents devant l »établissement pour que ces derniers se mettent à la poursuite de la fille mais cette dernière avait déjà déserté les lieux depuis plusieurs minutes. La recherche restera vaine et la fille envolée dans Abidjan avec son butin. Tout laisserait à penser que le coup aurait été prémédité. L’homme, de retour de l’ouest ivoirien, était en partance, sans nul doute avec sa pierre pour la France. Il séjournait à l’hôtel pour se rafraichir avant de prendre son avion. Reste désormais à savoir si la fille sera retrouvée. Une chose est néanmoins quasi sûre, l’homme ne pourra porter plainte, le trafic de diamant,florissant dans le pays est rappelons le, interdit, Notons pour finir, qu’à la demande de notre informateur, le nom et la localisation de l’hôtel ne seront divulgués.
 
Koaci.com
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *