Crime rituel : Accusé de complicité, le Pasteur Adjognon se défend et menace

0
2456

Reçu lundi 4 mai 2020 sur la Radio Victoire Fm, Pasteur Joseph Adjognon, responsable de l’église ‘’Temple de Changement’’ a apporté un démenti formel au message audio qui circule sur les réseaux sociaux le citant dans l’affaire d’assassinat d’une dame du nom de Solange Ankou. Depuis quelques heures, circule sur les réseaux sociaux, un audio accusant un pasteur d’assassinat crapuleux sur son épouse Solange Ankou.

L’auteur de l’audio accus le nommé Dokponou, un pasteur employé par l’église ‘’Temple de Changement’’ sise à Lomé d’avoir froidement tué son épouse et masqué ce crime en mort naturelle. Il cite le pasteur principal de cette église, Joseph Adjognon comme étant en complicité active avec le meurtrier qui aurait pris la fuite. Il ne fallait pas attendre plus longtemps pour obtenir la réaction du pasteur Joseph Adjognon. Réaction confiée ce lundi à radio Victoire Fm.

« C’est un pur mensonge visant à salir mon image et à diffamer ma personnalité de serviteur de Dieu », a-t-il laissé entendre.

« Il est vrai que Mawussi était dans mon église. Mais il a quitté le ‘’Temple de Changement’’ il y a de cela plus de cinq (5) ans. Il est parti créer sa propre église ailleurs sans même avoir mon consentement, en tant que son pasteur titulaire. Et depuis son départ, je vous jure au nom de Dieu que je n’ai jamais mis pied dans son ministère jusqu’alors. On ne sait plus croisés nulle part, sauf il y a 2 semaines quand il m’informait de la mort de son épouse. Même le jour de l’enterrement, je n’ai pas été », a laissé entendre l’homme de Dieu.

Très remonté contre l’internaute auteur du message, le pasteur Adjognon indique avoir déjà signalé l’affaire à la justice afin que ses détracteurs soient poursuivis et punis conformément à la loi.

Par ailleurs, celui-ci invite les Togolais aux « respect de la loi, de l’éthique et surtout à faire preuve d’amour envers leurs prochains ».

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

58 − = 51