Crise à la CSTT : Tévi Ayikoè perd la bataille judiciaire

0
426

cstt_500


© togoactualite – La Cour d’appel de Lomé a débouté ce mercredi 21 décembre M. Sébastien Têvi Ayikoé, le Secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Togo (CSTT) dans le différend qui l’oppose à une partie de la centrale qui conteste sa légitimité à la tête de la centrale.
 
La crise que secoue la première force syndicale du Togo connaitra-t-elle le bout du tunnel avec cette décision de justice ? Rien n’est mois sûr. Mais ce qui est nouveau dans ce développement de la crise est que c’est sur plainte du secrétaire général sortant de la centrale, M. Têvi que la justice a eu à se prononcer. Même si M. Têvi ne voudra pas respecter la décision de justice sur sa propre saisine ce qui est sûr, il en sortira affaibli.
 
Par arrêt N°359/2016, la cour d’Appel de Lomé a rejeté « l’exception d’incompétence » soulevée par le Sieur Têvi Ayikoué Sébastien, « déclare de céans compétente de son congrès », et « confirme l’ordonnance N°0475/2015 dont appel en toutes ses dispositions ». En effet, M. Têvi avait saisi cette juridiction pour contester l’ordonnance N°0475/15 du 26 août 2015 qui avait permis l’organisation par le Comité de gestion de transitoire (CGT), qui conteste la légitimité de Têvi, qui a débouché sur l’élection d’un nouveau secrétaire général en la personne de Agbéko Kossi Ségbaya.
 
Face à cette élection, les partisans de Têvi estiment le congrès illégal et saisissent la justice. Au même moment, ils reconduisent SG Têvi à la tête de la centrale.
 
Sur la révocation du congrès du CGT que la Cour s’est prononcée estimant nul le congrès des 17 et 18 décembre 2015 qui a vu la reconduction de Têvi, déclare également nulles et non avenues toutes les décisions et résolutions prises lors dudit congrès. En outre, la Cour condamne Têvi aux dépens.
La fin du calvaire de Têvi n’est pas encore finie puisqu’il devra encore répondre d’une affaire de détournement de fonds. C’est le wait and see.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire