Crise à l’Eglise du Christianisme céleste : Une partie des fidèles dénonce l’« ingérence » de Gilbert Bawara

celeste


Les responsables de l’Eglise du Christianisme céleste (ECC) groupe 2 étaient face à la presse jeudi à Lomé pour faire part de la crise qui secoue l’organisation depuis une année.
Depuis la mort du pasteur Boukpessi Nossa, l’Eglise du Christianisme céleste traverse des crises à répétition. La raison, une lutte de contrôle de cette congrégation entre deux courants, le courant un (1) représenté par le suprême évangéliste Francis Kpokpoli et le deuxième courant, piloté par la figure du pasteur Adétola Bellow.
Le dernier rebondissement en date, est le retrait à l’Eglise du Christianisme groupe 1 de son récépissé par le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, récépissé rétrocédé au groupe du pasteur Adétola Bellow par une autre décision n°0151 prise en février 2013par le ministre Gilbert Bawara « sans changement de la dénomination de l’église », dénonce une partie des membres de cette église.
Depuis la mort du pasteur Boukpessi Nossa en 2007, a rappelé le suprême évangéliste Francis Kpokpoli, l’Eglise du Christianisme céleste a connu des crises de leadership qui ont été portées devant le ministère de l’Administration Territoriale par M. Bellow. « Le ministère a posé certains actes qui nous conduisent à dire qu’il a pris la place de nos textes », a regretté M. Kpokpoli. « Grande a été notre surprise quand le ministère a reconnu le titre de révérend pasteur au sieur Bellow et a déclaré avoir pris acte de sa demande de changement de récépissé, ceci, en violation de nos textes et contre la décision pastorale du président du comité supérieur mondial de l’ECC », dénonce le suprême évangéliste Kpokpoli.
Par cette dernière décision, a-t-il souligné, « Adétola Bellow est rabaissé à un grade inférieur et ne peut désormais agir au nom du groupe 2 de l’ECC au Togo. Comment se fait-il qu’un ministre nomme à la tête d’une église un dirigeant? Est-il possible », s’est interrogé le responsable de l’église.
Conformément à la décision du ministère signé par Gilbert Bawara, Adétola Bellow est reconnu comme seul représentant légitime de l’Eglise du Christianisme céleste du Togo.
Telli K.