Crise sociale au Togo : L’UFC appelle le gouvernement à l’ouverture de dialogue avec la STT

0
404

gilchrist_ol

Dans un communiqué rendu public lundi tard dans la soirée dont l’Agence Afreepress a réussi à avoir copie, l’Union des forces de changement (UFC) de Gilhcrist Olympio s’est dite « vivement » préoccupée par la situation sociale qui prévaut dans le pays et a lancé un appel au calme et au dialogue à tous les acteurs de cette crise.

« Vivement préoccupé par la tournure que prennent les événements et fidèle à sa politique d’apaisement l’Union des forces de changement appelle toutes les parties à la retenue et exhorte le gouvernement à engager dans les meilleurs délais des discussions avec tous les partenaires sociaux y compris la Synergie des travailleurs du Togo (STT », plaide le parti du palmier qui veut « trouver une solution rapide » à cette situation.
Parlant des derniers développements des mouvements scolaires ayant occasionné, selon un bilan officiel, un mort dans la partie septentrionale du pays, l’UFC dit « condamner avec la dernière rigueur » ces violences et demande aux services sécuritaires du pays, un meilleur encadrement de ces manifestations d’élèves afin d’éviter ces pertes en vie humaine.

Le Togo est confronté depuis janvier 2013 à une crise sociale déclenchée par les grèves répétées de la Synergie des travailleurs du Togo qui réclame l’amélioration des conditions de travail et de vie des employés de l’État. Le mouvement a été repris en main les 10, 11 et 12 avril dernier par les élèves et écoliers du Togo qui manifestent dans les rues pour réclamer la satisfaction des doléances de leurs professeurs et le retour de ces derniers aux cours.
Olivier A.

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

56 − 46 =