CST et Arc-en-ciel exigent l’organisation des locales avant la présidentielle


cst_aec_26juin2014

Les responsables du Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et de la Coalition Arc-en-ciel se sont succédés tour à tour jeudi au podium d’un meeting à Lomé, marquant le début des trois (3) jours de manifestation pour exiger l’organisation des locales avant la tenue de la présidentielle en 2015, a constaté l’Agence de presse Afreepress.

Pour le coordonnateur du CST, Me Zeus Ajavon, la vraie lutte commence après les discussions du dialogue de Togo Telecom.

« Nous réclamons l’organisation des locales avant la présidentielle. Il n’est pas possible qu’un pays soit gouverné pendant 27 ans sans l’organisation des élections locales, gage du développement et de la démocratie. Nous exigeons que les réformes institutionnelles et constitutionnelles soient faites pour que le Togo devienne un pays normal », a-t-il déclaré.

Après avoir rappelé que « le Togo n’est pas la propriété d’un individu ou d’un clan », Bassabi Kagbara, coordonnateur de la coalition arc-en-ciel a ajouté que le CST et la coalition arc-en-ciel sont désormais unis « pour la même cause ».

Et cette cause, selon lui, c’est d’amener le pouvoir à organiser les élections locales avant la présidentielle », a-t-il promis.

Pour le président national de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Jean-Pierre Fabre, au cours des récentes tournées organisées par son parti à l’intérieur du pays, les populations ont exprimé partout leur volonté d’avoir le changement.

« Partout dans les hameaux et les villages, les populations sont fatiguées par le système RPT/UNIR et aspirent au changement. L’opposition doit à partir de ce moment unir ses forces pour obtenir ce changement en faveur des populations », a-t-il expliqué avant d’ajouter que la première force du pouvoir vient des mésententes entre les forces de l’opposition.

Il n’est pas question, a-t-il réitéré, que Faure Gnassingbé se représente à la présidentielle de 2015 après deux mandats faits à la tête du pays.

cst_26juin2014

Les deux organisations de l’opposition, contentes de la mobilisation, vont manifester dans les rues de Lomé vendredi et samedi prochains pour exiger l’organisation des locales et la mise en place des réformes constitutionnelles et institutionnelles préconisées par l’Accord Politique Global (APG).

Telli K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils