Le CST compte battre le pouvoir aux élections, même avec les lois « scélérates »


patrick_lawson_500x290

Le Collectif «Sauvons le Togo » (CST), par la voix du vice-président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Patrick Lawson, demande aux parrains de tous les dialogues politiques de prendre leur responsabilité pour amener le pouvoir à répondre à ses engagements pour que les réformes constitutionnelles et institutionneles soient faites avant les échéances électorales prochaines.Le même responsable de l’ANC a tenu au cours d’une conférence de presse animée mercredi par cette organisation de l’opposition à ajouter que si rien n’est fait avant la présidentielle, l’opposition battra le pouvoir dans les urnes, même avec les lois « scélérates ».

« Si nous n’arrivons pas à obtenir le mode de scrutin à deux tours, si nous n’arrivons pas à obtenir la limitation des mandats et à obtenir tout ce que nous avons demandé, nous disons que la lutte populaire est invincible. Nous les battrons avec les lois scélérates », a déclaré Patrick Lawson.

Le CST n’entend donc pas baisser les bras face à ce qu’il appelle « le coup de force du régime en place », jusqu’à l’obtention des réformes pour permettre au Togo de devenir « un Etat démocratique et un Etat de droit ».

Pour le CST, « le rejet du projet de loi des réformes constitutionnelles par l’Assemblée nationale le 30 juin dernier est une véritable supercherie du pouvoir RPT/UNIR/UFC à honorer les engagements pris devant le peuple togolais.  C’est un élément d’aggravation de la longue crise politique et cette situation présagerait des violences post-électorales».

Gaël N.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils