Décentralisation : Rencontre entre le ministre Payadowa et les Togolais de France n’aura pas lieu ce mardi

0
236

© togoactualite – Annoncée pour se tenir ce lundi 12 avril 2016, la rencontre entre le ministre de l’Administration territoriale M. Payadowa Boukpessi et les Togolais de la diaspora à la « Maison de l’Afrique à Paris », a été reportée a une date ultérieure a annoncé un communiqué dudit ministère.
 
Payadowa_Boukpessi_ma


Depuis qu’elle a été annoncée, cette rencontre n’a cessé de subir de violents critiques de la part des Togolais de l’intérieur que ceux de la diaspora qui ne comprennent pas le bien fondé d’une telle rencontre à l’extérieur du Togo alors que les personnes directement concernées par les questions de la décentralisation sont à court d’information sur le processus.
 
« Quelles sont les organisations qui ont été contactées et invitées pour cette rencontre. Le ministre veut venir nous parler de quelle décentralisation quand les autres partis politiques ne connaissent même pas le schéma adopté et la feuille de route. Le plus grave c’est aussi l’organisation administrative de notre consulat ou ambassade. Nous avons la carte consulaire, ils ont nos mails ainsi que nos adresses mais nous ne sommes invités que quand cela les arrange. Ils connaissent des organisations comme le think tank qui regroupe souvent les membres de la diaspora pour discuter des sujets importants. Combien de fois nous ont ils invité ? Ce matin je me suis même amusé à contacter des présidents des sessions d’UNIR d’Orléans et de la Bretagne mais ces derniers ne savaient même pas qu’il y avait une telle rencontre de prévu. Vous avez dit sensibilisation de la diaspora ? De quelle diaspora parlez-vous ? », fulmine un membre de cette diaspora togolaise.
 
« Je suis au Togo et j’ai un droit de vote, ce que la diaspora togolaise n’a pas encore. Quel intérêt de privilégier une sensibilisation qui débute par la diaspora qui ne sera que « spectatrice » de telles élections », se demande un Togolais résidant à Lomé avant de continuer sur le même ton « La diaspora togolaise pourrait-elle commencer par voter dès les locales? pour élire qui? des élus locaux des togolais de l’étranger? Je n’en sais rien et cela peut paraitre bizarre si c’est le cas ».
 
Visiblement tout semble dire que le gouvernement a compris qu’il se prend mal sur cette question de décentralisation qui, depuis le début de l’année mobilise l’attention de la classe politique et de la société civile togolaise.
Le débat a été relancé à la suite des échanges que le chef de l’Etat a eus le 29 Mars dernier avec les gardiens des us et coutumes. Au lendemain de ces échanges, l’ANC et ensuite le CAP 2015 ont fait une sortie pour dénoncer l’organisation en « catimini » du processus de décentralisation.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

65 − 60 =