Des cas d’enregistrements de mineurs et d’étrangers dénoncés par le CST et « Arc-en-ciel » : Des « affabulations », selon la présidente de la CENI

Aguigah-Angee-Dola_500

Mme Angèle Dola Aguigah, la présidente de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a qualifié ce samedi « d’affabulations » des cas d’enregistrements de mineurs et d’étrangers dénoncés par le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition « Arc-en-ciel » lors du recensement électoral qui s’est déroulé du 15 au 31 mars dans la première zone qui couvre les préfectures de Kpendjal à Ogou.

Ces deux regroupements avaient dénoncé vendredi lors d’une conférence de presse, des cas d’enregistrements de mineurs et d’étrangers lors du recensement électoral dans la zone I et exigé un « audit » des opérations de recensement dans cette première zone par une « Institution indépendante compétente » en matière électorale, avant la poursuite dans la zone II.

Des responsables du CST et de la Coalition ont cité plusieurs localités à l’intérieur du pays où ces cas ont été enregistrés notamment les cantons de Kadjalla, de Gando, de Bago, de Pagouda et de Saka et des villages de la préfecture de Tône.

« Ce sont des affabulations. Car à la fin de chaque journée, des listes des personnes enregistrées sont affichées », a déclaré à des journalistes la présidente de la CENI, à l’issue d’une conférence de presse organisée par son Institution pour faire le point du recensement électoral dans la première zone.

« Celui qui a remarqué sur ces listes qu’on a enrôlé un mineur ou des personnes étrangères, devrait signaler. Les gens se connaissent dans leurs communautés. Et il y aussi des chefs traditionnels dans les Centres de Recensement et de Vote (CRV) qui peuvent reconnaître les mineurs et les étrangers », a souligné Mme Aguigah.

« La CENI garantit qu’elle a tiré les enseignements de ce qui s’est passé dans la première zone. On a corrigé et on est train de corriger encore les dysfonctionnements enregistrés pour que cela ne se répète pas dans la deuxième zone. La zone I n’est pas la zone II. On peut connaître encore quelques petits problèmes, mais nous sommes aguerris aujourd’hui qu’au moins les problèmes connus et traités dans la première zone ne seront plus reconduits », a-t-elle rassuré.

Des journalistes sont revenus sur la polémique autour de la signature de l’ancien président de la CENI Taffa Tabiou sur les cartes d’électeurs.

« C’est dans la continuité du service de l’Etat que les cartes ont été pré-signées par l’ancien président de la CENI, avant la mise en place des nouveaux membres de l’Institution. C’est l’identité de la personne enregistrée qui est importante. Laissons les polémiques », a précisé Mme Aguigah.

Le recensement dans la zone II qui couvre….. ,se déroulera du 12 au 21 avril prochain.

Environ 1,2 millions de togolais en âge de voter ont été enregistrés sur la liste « électorale provisoire » lors du recensement électoral du 15 au 31 mars dernier dans la première zone qui couvre les préfectures de Kpendjal à Ogou. Mais ce chiffre « est susceptible d’évolution étant entendu que toutes les données n’ont pas encore été traitées ».

Rappelons qu’aucune date n’a encore été fixée pour les prochaines élections législatives et locales. Les dernières législatives remontent à octobre 2007 et les députés sont élus pour un mandat de 5 ans. FIN

En Photo : Mme Angèle Dola Aguigah, devant des journalistes ce 06 Avril 2013

Junior AUREL

savoirnews