Dialogue politique: Le CAR invite les partis politiques et la société civile à un « même langage »

0
596


 
Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), deuxième force politique de l’opposition togolaise a invité mercredi, toutes les organisations politiques et de la société civile « réellement convaincues de la nécessité du changement », à  « tenir le même langage lors du dialogue en perspective, afin que ces discussions qui constituent un dialogue d’application des dispositions de l’accord politique global sortent définitivement le Togo de la grave crise qu’il traverse depuis des décennies ». Dans une déclaration rendue publique, le CAR a indiqué avoir pris « acte » des récentes déclarations du chef de l’Etat Faure Gnassingbé dans son message de vœux du nouvel An. Selon ce parti, M.Gnassingbé avait déclaré que le « moment est venu de rompre avec les conservatismes qui entravent notre quête d’un vrai renouveau au Togo ».
 
Pour le parti de Me Dodji Apévon, les propos du chef de l’Etat signifient qu’il faut « mener de fond, les réformes visant à consolider la démocratie et les réformes visant à assurer une répartition équitable des ressources nationales au profit des diverses localités et de tous les citoyens quelle que soit leur appartenance politiques et ethnique ».
 
Faure Gnassingbé s’est aussi engagé à un « dialogue qui ne doit exclure aucun courant politique », souligne le CAR.
 
« Le moment est venu où toutes les organisations politiques et de la société civile réellement convaincues de la nécessité du changement, doivent tenir le même langage lors du dialogue en perspective, afin que ces discussions qui constituent un dialogue d’application des dispositions en suspens de l’accord politique global sorte définitivement le Togo de la grave crise qu’il traverse depuis des décennies », poursuit la déclaration.
 
La CAR a indiqué avoir déjà mis sur pied, une cellule présidée par Me Yawovi Agboyibo, son président d’honneur.
 
« La cellule est chargée: 1- De  prendre contact avec les différents partis de l’opposition, les autres acteurs de la classe politique et les organisations de la société civile en vue de la réussite du dialogue d’application de l’APG.  2 – De trouver les voies et moyens pour faire aboutir les réformes proposées telles qu’elles seront versées dans les discussions une fois le cadre défini et installé », précise la même déclaration.
 
Edem Etonam EKUE
 
source: savoirnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

7 + 1 =