Dialogue politique : Les discussions « sérieuses » ont enfin commencé


dialogue_togo

© Afreepress (Lomé, le 26 mai 2014)- Enfin, les cinq (5) partis parlementaires présents à la table de discussion ont enclenché les débats de fond en début de ce lundi après-midi sous la facilitation de l’Evêque d’Atakpamé, Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan, a constaté l’Agence Afreepress.

Sur le tapis, les questions de régime politique, les prérogatives du premier ministre, et les conditions d’éligibilité du Président de la République ont été posées et les premières divergences exprimées par les différentes parties prenantes.

«Les discussions se sont déroulées dans un climat assez serein. Toutefois,  il y a eu des positions qui ont une certaine convergence et il y a des points de désaccord », a reconnu Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan.

Le prélat a assuré que les préoccupations des différentes parties ont été enregistrées et seront examinées à la reprise des pourparlers demain mardi.

Egalement, dès demain, au moins 3 points sur les 12 retenus seront abordés par jour afin de tenir dans le chronogramme fixé, le 31 mai prévu pour la fin des travaux.

«Demain en principe, sauf si l’une des parties prenantes estime qu’il faille revenir sur des points déjà abordés, nous poursuivrons avec d’autres points retenus », a laissé entendre le facilitateur.  

L’Evêque d’Atakpamé a noté que le début de ce dialogue a été difficile tout simplement parce que les parties prenantes n’ont pas eu le temps de s’accorder sur tous les «détails ».  

Mgr Barrigah Nicodème-Bénissan reconnait cependant qu’il leur reste moins d’une semaine pour épuiser les 12 points, mais se dit « confiant » que les travaux puissent parvenir à quelque chose, au vu de la manière dont ils se déroulent actuellement, ce qui permet de croire qu’il aboutira à quelque chose de bien.

« Ma déception serait que ce dialogue n’aboutisse à rien », a-t-il laissé entendre.

A signaler qu’en début de matinée, Me Zeus Ajavon et le professeur Wolou Komi se sont retirés du dialogue pour éviter que les polémiques qu’entraine leur présence à ces discussions ne bloquent le bon déroulement des travaux.

Les travaux de ce dialogue « Togo Telecom 2 » devraient aboutir à des propositions concrètes sur les réformes politiques au Togo.

Gaël N.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils