Fait divers : Pour 20 000 F CFA, il profane une tombe


© togoactualite – Scène surréaliste pour être vraie et pourtant c’est ce qui s’est passé dans la préfecture de Yoto, environ une soixantaine de km au sud-est de Lomé. Pour 20 000 F CFA un homme, la cinquantaine accepte déterrer les crânes humains pour les vendre dans le pays voisin, le Bénin. Voilà ce que la misère ambiante de ce pays peut conduire un homme qui a toutes ces facultés à faire.
 
tombe_profanee


Le sieur Tchakpo Mawuli, originaire d’Atchanvé Zooti, a été appréhendé le 16 Octobre dernier par la gendarmerie pour avoir profané une tombe à Gboto Assiganmé dans la préfecture de Yoto. M. Tchakpo s’est rendu nuitamment au cimetière, a exhumé un crane humain et s’apprêtait à rentrer chez lui quand il a été appréhendé par les forces de sécurité.
 
L’intéressé qui a été présenté ce mercredi 20 octobre 2016 à la presse reconnait les faits mais pour se dédouaner affirme que c’est pour subvenir aux besoins de ces enfants à la veille de la rentrée qu’il a eu recours à la profanation de la tombe. Selon lui, ses demandeurs sont des Béninois à qui remettrait le crâne contre une somme de 10 000 ou 20 000 F.
 
Le commissaire de police a saisi cette occasion pour réitérer sa ferme détermination à lutter contre ce phénomène qui devient récurrent dans la ville. Il a par la même occasion invité la population à la collaboration aux côtés des forces de l’ordre pour démasquer les responsables de ces genres d’actes. Nous devons quelles que soient les difficultés restés dignes car rien n’explique ce geste.
 
lomévi (www.togoactualite.com)