Un don du chef de l’Etat fait jaser la toile

0
957

© togoactualite – Vive protestation des internautes togolais contre le don du chef de l’Etat au Centre hospitalier régional (CHR) de Tsévié, environ 35 km au nord de Lomé. Le chef de l’Etat dans « sa magnanimité légendaire qu’on lui connait » a décidé d’offrir une ambulance à ce centre hospitalier. Mais voilà ce geste du chef de l’Etat a suscité une levée de bouclier des internautes. Ce n’est pas tant le geste de Faure Gnassingbé qui est décrié mais la note signée de la directrice de l’hôpital à l’endroit du personnel qui déclare en substance: « Tout le personnel du CHR de Tsévié est invité à prendre part à la cérémonie de remise officielle d’une ambulance le 16 mai à 7h précises par le chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé. La présence de tous s’avère obligatoire », qui a le plus choqué.
 
faure_ambulance


Les internautes n’ont pas manqué de critiquer le fait que pour une ambulance de surcroit « du 18ème siècle » selon certains, que le chef de l’Etat soit obligé de se déplacer en personne pour la remettre à la population bénéficiaire et ainsi priver les fonctionnaires du repos de pentecôte. Car ces derniers comme le souligne la note étaient obligés de se rendre au service pour réceptionner le présent présidentiel.
 
« Je n’ai pas du tout envie de commenter ce ridicule non événement mais je suis bien obligé de constater avec amertume que ce notre royaume de la côte, car c’est ce que le Togo est, je l’assume, refuse d’équiper les quelques centres hospitaliers qui existent malgré qu’ils soient trop peu et préfère continuer comme au temps de Gnassingbe 1er manifestations moyenâgeuses. C’est une honte… », écrit un internaute.
« Ça me fait mal de voir toujours ça partout où je veux l’éviter.
Ce n’est même pas une ambulance et on parle en plus du don.
 
Un gouvernement fait-il un don ou il accomplit son devoir, la tâche pour laquelle il est appelé?
Mon pays souffre de schizophrénie 3ème degré ou quoi », s’est interrogé un autre internaute.
Même si finalement, vues certainement les critiques, l’ambulance a été remise au CHR sans la présence du chef de l’Etat. Ce n’est pas pour autant que la mobilisation populaire a été abandonnée. Des groupes folkloriques et autres ont été mobilisés pour la circonstance.
 
Au Togo, les hôpitaux parce que les dirigeants se soignent rarement dans les centres hospitaliers du pays n’est pas une priorité. Le CHU, hôpital de référence est une illustration. Malgré que l’ancien président Gnassingbé Eyadema ait trouvé la mort au moment où le transportait dans un hôpital étranger cela n’a pas alerté son fils a doter les hôpitaux du pays de moyens. Peut être que les hôpitaux du pays seraient mieux équipés qu’ils réussiraient à lui sauver la vie.
 
Depuis plusieurs mois, il ne dispose pas de scanner. Le personnel hospitalier manifeste le plus souvent pour réclamer de meilleures conditions de vie et de travail.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 



LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 4