Dossier Kodjo: Agbéyomé sort (enfin)de son silence

0
2678

Depuis leur libération sous condition judiciaire, c’est la première fois que la dynamique Kpodzro fait une sortie officielle.

Cette sorties médiatique a porté sur un mot d’ordre: La libération immédiate de ses seize membres encore maintenues dans les liens de la détention.

Dans sa déclaration liminaire, la Dynamique dénonce l’arrêt de ses seize personnes vers la gendarmerie nationale en face de la BTCI. Onze membres parmi les seize seraient testés positifs au Covid-19.

Face à la presse, la Dynamique Kpodzro exige la libération immediate de ses personnes. Elle demande que des analyses appropriées soient faites sur les onzes personnes transférées de la prison de Lomé.

Elle estime aussi que s’il savère qu’elles sont testées positives, que l’Etat les transferts vers les unités sanitaires adéquates, afin que des soins appropriés leur soient administrés.

La Dynamique rend pour responsable les autorités togolaises de ce qui pourrait arriver à ces seize personnes injustement gardées en prison alors que leurs dirigeants ont été élargies.

Elle interpelle l’opinion nationale et internationale à s’impliquer dans le dossier de ces personnes afin qu’elles recouvrent rapidement leur liberté.

Pour rappel, le 24 avril 2020, les dirigeants de la Dynamique ont été interpellés et libérés par la justice. Il s’agit notamment d’Agbéyomé Kodjo, Brigitte Adjamagbo, Fulbert Attiso et Targone Sambiri. Et contre toute, seize membres de la Dynamique, tous de jeunes gens, ont été placés sous mandat de dépôt et déférés à la prison.

Cette sortie fut également l’occasion pour la Dynamique d’expliquer ce qui s’est réellement passé la nuit de leur libération. Nous y reviendrons.

L’interview

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

95 − 94 =