Dramani qualifie l’accord sur la CENI de ‘lumineux’

0
203


Les députés togolais se sont réunis ce mardi pour démarrer une session extraordinaire devant permettre de débattre de 2 sujets : l’examen de l’avant-projet de budget de l’Assemblée nationale et la recomposition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), suivant les propositions faites il y a quelques jours par le comité de suivi de la feuille de route.
Le président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, dans son mot d’ouverture de cette session, a d’abord salué l’accord qui a été trouvé par les protagonistes de la crise sur la recomposition de la CENI. « Ce lumineux accord trouvé dans la mise en place de la CENI apparaît comme un dégel de la situation qui plombait jusqu’à présent les discussions entre les protagonistes du dialogue », a-t-il déclaré.
Il a ensuite souhaité que ‘la décrispation soudainement apparue’ au sein de la classe politique soit définitive pour, dit-il, ‘ « aboutir, pourquoi pas, dans l’intérêt du pays, à l’adoption par voie parlementaire des projets de réformes institutionnelles et politiques contenus dans la feuille de route de sortie de crise proposée par la CEDEAO ».
Il n’a pas manqué d’appeler les 90 autres députés à se rendre disponibles pour que l’Assemblée nationale joue sereinement sa partition dans ce processus, a-t-il souligné, « très important pour la suite du calendrier électoral ».
Aux termes de l’article 12 du code électoral, l’Assemblée nationale élit 6 des 17 membres de la CENI, l’institution organisatrice des échéances électorales et référendaires au Togo. Il s’agit des 3 membres des partis politiques extraparlementaires et des 3 membres de la société civile.
Dans les tous prochains jours, la CENI sera désormais au grand complet pour amorcer le processus électoral devant conduire aux prochaines élections législatives prévues au 20 décembre prochain.
 
Global actu
 

Laisser un commentaire