Accueil ECONOMIE Du Rififi à la Coalition Arc-en-ciel : Me Tchassona-Traoré répond à M....

Du Rififi à la Coalition Arc-en-ciel : Me Tchassona-Traoré répond à M. Kissi, après son passage sur une radio, un regroupement au bord de l’éclatement


jean_kissi_500

Il sent vraiment très mauvais au sein de la Coalition Arc-en-ciel et personne ne nous dira le contraire, même si certains membres de ce regroupement tentent de +calmer le jeu+.

Ce regroupement de sept partis politiques de l’opposition, est fortement secoué par des dissensions internes, après le vote du 27 juillet dernier ayant abouti à l’élection de Me Dodji Apévon (président du Comité d’Action pour le Renouveau /CAR) comme porte-flambeau de la Coalition à la candidature unique de l’opposition au sein du conclave Collectif Sauvons le Togo (CST)/ Arc-en-ciel.

Me Apévon est ouvertement contesté par certains leaders de cette Coalition, qui n’hésitent pas d’ailleurs à critiquer sévèrement la procédure ayant abouti à son élection.

« En ce qui nous concerne, cette désignation ne nous engage aucunement. C’est un non événement », avait véhément contesté au lendemain de cette élection, Bassabi Kagbara, le président du Parti Démocratique Panafricain (PDP) et actuel coordinateur de la Coalition.

« Je conteste la candidature de Me Apévon, parce que ça ne réglera pas le problème du Togo. Si l’opposition veut réaliser l’alternance, que l’ensemble des forces politiques de l’opposition, s’entendent pour désigner un seul candidat. Et c’est ça seul qui fera renaître l’espoir dans cette frange de nos populations qui s’abstient souvent aux élections », avait enfoncé quelques jours plus tard, Me Tchassona-Traoré dans une interview accordée à la radio privée Kanal Fm.

Incontestablement, les plaies sont aujourd’hui complètement ouvertes et le pansement sera très difficile, en témoignent les sorties fracassantes de certains responsables de la Coalition et les déclarations auxquelles nous assistons.

—Si tu tapes dans mon dos, je tape dans ton ventre —

Bref, la stratégie est claire : si tu tapes dans mon dos (….) je réplique et je tape dans ton ventre.

Après le passage du secrétaire exécutif de la Coalition et secrétaire du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) Jean Kissi le 20 août dernier sur radio Victoire Fm, Me Mouhamed Tchassona-Traoré, le président Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) est à son tour monté au créneau ce mardi, dénonçant certaines de ses déclarations.

Dans un communiqué rendu public, le président du MCD a sévèrement critiqué M.Kissi, remettant en cause certaines de ses déclarations, notamment l’idée du choix du candidat unique.

« M.Kissi semble faire croire à la population que la coalition Arc-en-ciel n’avait pas inscrit la recherche de la candidature unique de l’opposition dans ses priorités. Sur ce point, nous exprimons notre vif étonnement, car cette question a été le cheval de bataille de la Coalition », a affirmé Me Tchassona-Traoré, désavouant publiquement son +allié+.

S’agissant de la non participation du MCD à la réunion ayant abouti à l’élection de Me Apévon, Jean Kissi avait indiqué que les premiers responsables de cette formation politiques l’avaient fait « sciemment ».

« Nous rappelons tout simplement qu’il n’y a jamais eu d’appels téléphoniques entre Me Tchassona et qui que ce soit, mais plutôt des échanges de SMS (…) », a souligné le président du MCD.

A en croire certains observateurs, les dés sont déjà pipés au sein de ce regroupement, le reste n’est que de la pure façade. Car les ambitions sont tellement grandes.

« C’est à un triste spectacle que nous assistons au sein de la Coalition Arc-en-ciel depuis quelques jours. C’est vraiment malheureux. Quand est-ce que l’opposition finira par désigner son candidat unique, si déjà dans un seul regroupement, les gens n’arrivent à s’entendre », a commenté un observateur de la scène politique togolaise, avant d’affirmer : « je ne crois plus à cette idée de candidature unique de l’opposition. C’est du +bluff+ ».

Selon Agbéyomé Kodjo, président l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) interrogé récemment par l’Agence Savoir News, « la scène à laquelle se livrent les acteurs politiques est ahurissante ».

« Les cris de détresse des populations exigent de nous dépassement et oubli de soi pour rechercher des solutions consensuelles pour l’unité de la nation », avait-il indiqué. FIN

Junior AUREL

Savoir News

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

5 + 5 =

LES + LUS

Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti?

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre...

Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits...

« Panique totale » dans le centre du Bénin: Au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les...

Togo, « Armes de guerre » de Faure Gnassigné : Comprendre la Supercherie.

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels...

Togo : Chasse à l’homme contre les militants du PNP à l’intérieur du pays.

Le parti exige la libération de Ouro-Djikpa TchatikpiDans un communiqué rendu public le...