Dynamique Mgr Kpodzro : Ces initiatives qui intensifient la pression sur le régime de Faure Gnassingbé

0
3608

La Dynamique Monseigneur Kpodzro se mobilise davantage dans le cadre de la revendication de la victoire de son candidat à l’élection présidentielle du 22 février 2020 passé. Depuis quelques jours, elle multiplie les initiatives pour rappeler à l’opinion nationale et internationale que le « vrai vainqueur » du dernier scrutin présidentiel est bel et bien Dr Agbéyomé Kodjo.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro mène depuis quelques jours une nouvelle offensive visant à intensifier la pression sur le régime cinquantenaire des Gnassingbé. Tant à l’interne qu’à l’extérieur du pays, ce regroupement de partis politiques et d’acteurs de la société civile intensifie ses actions. Mardi dernier, les responsables de la Dynamique ont organisé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont manifesté leur désapprobation de la gestion du pays par le régime en place. Ils ont également dénoncé les injustices qui sont faites aux populations togolaises ainsi qu’au président « élu », Dr Agbéyomé Kodjo. Pour la Dynamique, le pouvoir de Lomé II « a démissionné sans avoir le courage de l’annoncer publiquement ».

Quelques heures après cette conférence de presse qui met à nu le chaos dans lequel le pays est plongé depuis le scrutin présidentiel de février 2020, et pour accentuer la pression sur le régime, Dr Agbéyomé Kodjo procède à de nouvelles nominations. Dans des décrets relayés abondamment par les médias traditionnels et les réseaux sociaux, il nomme deux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires. Le premier, M. Anani K. Nestor Kounake, est rattaché à la République Fédérale du Nigéria et à la CEDEAO ; le second, M. Bouraima Mohamman Fousseni est nommé près les Etats-Unis d’Amérique.

Même si pour l’heure, aucune réaction n’a été faite par la Coordination de la Dynamique, ces nominations constituent des pressions supplémentaires sur le régime de Faure Gnassingbé, d’autant plus que ces pays figurent parmi ceux qui ne cachent pas leur ambition de voir s’établir en Afrique et principalement au Togo, la tradition des élections libres et transparentes, et la limitation du mandat du président de la République. En effet, les Etats-Unis ont porté un coup dur à la perpétuation de la dynastie au Togo en exigeant un recomptage des voix suite à la proclamation des résultats contestés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

La suite logique de ce bras de fer reste la réaction ou la posture que vont adopter les Etats concernés par la série de nominations. Quelles que soient les réactions des Etats-Unis et de la République fédérale du Nigéria relativement à ces nominations, Faure Gnassingbé et le régime qu’il incarne reçoivent une sérieuse humiliation. Un pays dans lequel deux personnes revendiquent le fauteuil présidentiel, n’est pas un pays stable, politiquement. Et tous les pays instables sur le plan politique le sont aussi sur les autres plans. Une mauvaise publicité qui n’arrange pas les affaires du régime qui déploie des moyens importants pour entretenir son image sur le plan international.

Pour enfoncer le clou, le « président élu » accorde une interview à la chaîne française RFI. Depuis son maquis, Agbéyomé Kodjo continue de réclamer sa victoire. « Je réclame ma victoire. Je réclame la victoire du peuple togolais pour relancer le pays… Je suis rentré dans le maquis parce que ma vie est menacée. J’interpelle la communauté internationale afin qu’elle intervienne rapidement au Togo pour l’arrêt des poursuites contre ceux qui pensent autrement que ceux qui sont au pouvoir », déclare-t-il.

Pour semer la confusion dans les esprits, certaines personnes décrites comme étant proches du pouvoir ont entrepris une intoxication en attribuant de fausses nominations de ministres à Agbéyomé Kodjo. « La Coordination Internationale de la Dynamique Mgr Kpodzro (CIDMK) informe l’opinion nationale et la diaspora que des fake news circulent relativement à la nomination des ministres par le président démocratiquement élu du Togo, S.E. Dr Gabriel Agbéyomé Messan Kodjo. La CIDMK tient à relever que seuls ont été nommés les ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires du Togo près de la République fédérale du Nigeria et de la CEDEAO et des USA », écrit la Cellule de communication de la CIDMK.

source : G.A. / Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 9