Economie : Inauguration du 3ème Quai mardi, les présidents Boni Yayi et Mahamadou Issoufou attendus à Lomé


port_lome_quai

Démarrés début avril 2012, les travaux de construction de ce troisième Quai du Port Autonome de Lomé (PAL) ont pris fin, et le joyau sera officiellement inauguré en grande pompe mardi prochain par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé.

 

Assisteront également à cette grande cérémonie les présidents Boni Yayo du Bénin et Mahamadou Issoufou du Niger, a appris ce dimanche l’Agence Savoir News de bonnes sources.

 

La construction de ce 3ème Quai, s’inscrit dans le cadre des travaux de modernisation du Port de Lomé, entrepris par Togo Terminal, filiale de Bolloré Africa Logistics.

 

Outre le Quai, l’extension et la modernisation des terre-pleins de l’infrastructure portuaire sont également en cours.

 

Togo Terminal va également se doter d’équipements de dernière génération. Parmi eux, 5 portiques de quai et 24 portiques de parc opérationnels en 2014. Les navires seront traités avec une cadence conforme aux meilleurs standards internationaux.

 

Le terminal à conteneurs de Lomé pourra ainsi accueillir des navires d’une capacité allant jusqu’à 7 000 Teu’s (conteneurs équivalant 20 pieds) et devenir l’une des premières plates-formes de désenclavement pour les pays de l’hinterland voisins comme le Mali, le Niger et le Burkina Faso. A moyen terme, l’objectif est de traiter un million de conteneurs chaque année.
La modernisation du terminal à conteneurs de Lomé, constitue un investissement total de l’ordre de 450 millions d’euros.

 

Le Togo a accru ses activités portuaires depuis une dizaine d’années à raison d’un taux de croissance annuel moyen de 6% les dix dernières années. Les trafics de transbordement et de transit ont connu une envolée avec respectivement 21% et 9% de taux de croissance annuel moyen entre 2000 et 2011.

 

Pour donner une réponse à cet essor et faire du Togo un véritable port de transbordement en Afrique de l’Ouest et un port d’éclatement de la sous-région, le Togo s’est engagée depuis décembre 2011 dans ces deux projets d’extension de grande envergure : construction d’un troisième Quai et d’une darse avec un terminal à conteneurs.

 

Le 3ème Quai — de 450 m, portant la profondeur du port à 15 m — fera du Port de Lomé, le Port de référence pour le désenclavement des pays de l’Hinterland.

 

Le Togo bénéficie d’une position géographiquement favorable au cœur du marché de l’Union Economique et Monétaire Ouest- Africaine (UEMOA)

 

Selon une revue économique du Bureau de la BAD au Togo, le Togo possède une façade maritime équipée d’un port en eau profonde qui atteint 14m. Les ports les plus profonds au monde atteignent 30 m, mais 15 m est un chiffre plus courant pour les ports de commerce, et 2 à 6 m pour les ports de plaisance.

 

En 2011 sur les 6.501.950 tonnes importés par le Port de Lomé 50% était destiné à la mise en consommation, 40% en transit et 10 % destiné à la réexportation. Le nombre de navires entrant était de 1.063 dont 43% de portes conteneurs. Toutefois, le trafic conteneur représente 52% du trafic total annuel du port.

 

La percée commerciale des pays asiatiques et la croissance des échanges par voie maritime ces dix dernières années ont contribué à une hausse significative du trafic sur le port de Lomé. De 2000 à 2011, le trafic portuaire est passé de 2.655.433 tonnes à 8.248.393 tonnes soit une croissance annuelle moyenne de 6% contre une chute moyenne annuelle de 0,1% pour la période 1980 à 2000.

 

Rappelons que le contrat d’exécution des travaux de construction du 3ème Quai du Port de Lomé avait été signé en février 2012 entre les Groupes Bolloré et Vinci.

 

Le Groupe Vinci – premier groupe mondial de concessions et de construction qui emploie 180 000 personnes dans plus de 100 pays – avait été retenu pour construire ce troisième Quai. FIN

 

Junior AUREL

 

Savoir News