Economie/BIDC : Un emprunt obligataire de 50 milliards de F.CFA bientôt levé

Un emprunt obligataire de 50 milliards de F.CFA sera bientôt levé par la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC). L’enclenchement du processus d’émission de l’emprunt a été approuvé ce mardi par le Conseil d’Administration, lors de sa 50ème session ordinaire tenue au siège de l’institution à Lomé. Le montant mobilisé sera dédié au financement de projets dans les Etats membres.

 
bidc

Un emprunt obligataire est un instrument financier émis par une personne morale (Etat, collectivité publique, entreprise publique ou privée) qui reçoit en prêt, une certaine somme d’argent de la part des souscripteurs des titres.

 

Il s’agit d’une forme de financement à l’attention d’un État, d’une banque, d’une entreprise ou d’une organisation gouvernementale. L’emprunteur émet des obligations (une reconnaissance de dette d’un émetteur envers celui qui se porte acquéreur de son obligation) que des investisseurs achètent. Un intérêt est versé périodiquement, tandis que le capital sera remboursé à une date prévue.

 

L’émission par la Banque d’emprunts obligataires sur le marché financier de l’UEMOA relève de sa stratégie globale de mobilisation des ressources, ainsi que sa politique de développement du marché financier de la sous-région. Il s’agit pour l’institution, de consolider son pipeline de projets du secteur privé et du secteur public marchand, suivant son plan stratégique 2016-2020.

 

Ces derniers temps, la plupart des demandes de financement reçues par la Banque en provenance de ses clients n’ont pas été satisfaites en raison de la rareté des ressources.

 

Selon M. Ifo (Président de la BIDC), la grosse difficulté réside dans la rareté des ressources : « Le principal défi auquel nous sommes confrontés est la mobilisation des ressources. Vous savez, nous sommes un certain nombre de pays et les besoins de ces pays sont énormes. Ce que nous faisons, c’est de mobiliser assez de ressources pour financer ces projets ».

 

Notons que la BIDC appartient aux 15 Etats membres de la CEDEAO. Les opérations de la Banque ont démarrées en 1979 en tant que Fonds de Coopération, de compensation et de développement de la CEDEAO. Cette structure qui sert environ 300 millions de citoyens de la CEDEAO est un partenaire majeur pour les programmes d’intégration régionaux et mise en œuvre de partenariats public-privé dans les États membres.

 

En termes de réalisations, retenons que la Banque est actionnaire fondateur de Ecobank Transnational Inc. (ETI) et de la compagnie aérienne ASKY. FIN

 

Ambroisine MEMEDE

 
source : savoir news