Accueil SOCIÉTÉ EDUCATION Education et œuvre sociale : Le Lycée d’Ahépé aura un centre d’écrit...

Education et œuvre sociale : Le Lycée d’Ahépé aura un centre d’écrit de Bac2, grâce au groupe Dunenyo

- Advertisement -
Kokou Didier Agbemadon
Kokou Didier Agbemadon

Dès l’année prochaine, les futurs bacheliers d’Ahépé, une localité située à plus de 70 km de Lomé,et ses environs ne seront plus obligés d’aller jusqu’à Tabligbo avant de composer dans les matières. Ils auront la possibilité de le faire sur place au Lycée d’Ahépé. Ceci sera possible grâce à la construction du Bloc administratif de l’Office du Bac 2 au sein dudit établissement. Un projet porté par le groupe Dunenyo dont les premiers responsables, épaulés par les autorités administratives et coutumières, a procédé à la pose de la première pierre, dimanche  18 août 2019 dernier. Le coût du projet est estimé à plus de 5 millions FCFA.

Le dimanche 18 août, Ahépé était à la fête. En marge de la finale de du tournoi Dunenyo remportée par l’équipe d’Agbélouvé face à l’équipe de Seva(« 1-0 », avec une enveloppe de 500.000F CFA plus trophée et jeux de maillots pour l’équipe vainqueur et 300.000 FCFA avec d’autres récompenses pour le finaliste), les fils et filles de la localité ont procédé à la pose de la première pierre du Bloc administratif de l’office du Bac2 du lycée d’Ahépé. La cérémonie s’est déroulée en présence des chefs traditionnels, du ministre Adédze, des députés Aka Jacqueline, et KodjoDjissenou qui est le véritable « architecte » de ce projet.

Le groupe Dunenyo a ainsi répondu aux sollicitations des parents qui ne supportaient plus les conditions dans lesquelles leurs enfants partent pour aller composer dans les épreuves de Bac 2 à Tagbligo situé à plusieurs dizaines de kilomètres. « Ce Lycée a été construit en 2007 et avec les efforts, nous avions réussi à ériger quelques bâtiments même si le besoin se fait toujours sentir.  Le lycée s’agrandit avec un effectif considérable. Déjà, notre lycée accueille le probatoire mais selon les exigences du ministère en charge de l’éducation, avant d’abriter un centre d’examen de Bac 2, il faut remplir un minimum de conditions en terme d’infrastructure. Il est exigé une salle d’anonymatd’une dimension de 15 m/7. C’est ce que nous allons construire avec un bureau pour le proviseur et son secrétariat », a précisé le député Kodjo Djissenou.

Il a assuré que les travaux seront livrés fin octobre 2019. Après avoir exprimé sa gratitude aux autorités, il a saisi l’occasion pour lancer un appel de pied pour qu’une attention particulière soit accordée à sa localité en matière d’infrastructures scolaires et sanitaires. 

Pour ce qui est du volet sport, d’autres trophées ont été mis en jeu et vont concerner toutes les localités des trois communes deYoto.

P.C

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

58 − = 51

LES + LUS

Fraudes, corruption, irrégularités, conflit d’intérêts… Le rapport confidentiel d’audit qui accable l’INAM

La DG de l'INAM La Directrice générale de l’Institut national d’assurance maladie au Togo (INAM-Togo), Mme Miriam Dossou-D’Almeida, a...

Enrichissement illicite et conflits d’intérêt à l’INAM

Le Commissariat aux comptes confirme les magouilles révélées par l’Audit Interne Attributions gré à gré, rétention...

Togo : Et si le CAR, l’ANC et le reste de la C14 oubliaient les élections pour reprendre la lutte avec toute l’opposition?

Quelques « opposants » politiques togolais. De gauche à droite: Jean Kissi (CAR), Brigitte Adjamagbo-Johnson (CDPA) et Jean-Pierre Fabre (ANC)...

Le Togo, une prison à ciel ouvert ?

Une jeune fille battue au sang par la sauvage soldatesque de Faure Gnassingbé à Sokodé, 22 novembre 2019 | Photo...

Le Terrorisme d’État

Aux temps sombres de l’occupation de la France par les Nazis, quand la Résistance sabotait un pont...