Elaboration du plan directeur de développement et d’aménagement touristiques du Togo : Le PNUD appuie le Togo pour 319.000 dollars


Le Programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD) a octroyé une subvention non remboursable de 319.000 dollars au ministère du tourisme pour l’élaboration du plan directeur de développement et d’aménagement touristiques du Togo.
Les documents ont été signés ce mardi au ministère du tourisme, entre Mme Khardiata Lo N’Diaye, représentante résidente du PNUD au Togo et Christophe Tchao, ministre du tourisme, en présence du ministre Djossou Sémondji, a constaté l’Agence Savoir News.
Le tourisme occupe une place non négligeable dans l’économie togolaise. Selon les estimations, le tourisme contribue en moyenne à 2% au PIB national comme dans l’ensemble des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). L’objectif d’ici 2020 est d’atteindre 7% de contribution au PIB que vise la mise en œuvre de la politique commune du tourisme dans l’espace UEMOA.
L’élaboration du plan directeur de développement et d’aménagement touristiques du Togo vient en appui à la politique adoptée en janvier 2011 par le gouvernement, faisant de ce secteur une priorité. Il vise à définir un cadre cohérent fixant les orientations à moyen et long termes et décrivant les programmes d’actions à mettre en œuvre en vue d’atteindre les objectifs de cette politique.
L’appui du PNUD se justifie par le fait que ce plan directeur s’inscrit dans les objectifs de la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE)
D’un coup total de 450.000 dollars dont un apport du gouvernement togolais évalué à 131.000 dollars, ce projet sera exécuté par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour une période de 10 mois, selon les termes de l’accord. Il sera divisé en deux phases : une première phase qui établira le bilan de la situation actuelle et présentera son diagnostic ainsi que des orientations stratégiques provisoires, et une seconde phase qui proposera la stratégie de développement à long terme et définira, en termes de coût, les programmes d’actions à mettre en œuvre à l’horizon 2018.
Selon M Tchao, le tourisme pourra, à partir de ce jour connaître une issue heureuse parce que bénéficiant d’un plan directeur de développement et d’engagement qui viendra compléter la politique nationale, qui a été élaborée il y a de cela près d’une année.
« Nous pensons qu’à partir de ces deux instruments, une visibilité pourra se dessiner au niveau du secteur touristique. Et la relance tant attendue pourra véritablement être amorcée avec un certain nombre d’objectifs que nous attendons, pour créer des emplois, contribuer significativement au PIB de notre pays et de façon générale, au développement de ce pays », a-t-il souligné.
Quand à la représentante du PNUD, elle a souligné qu’avec l’accompagnement de l’OMT, non seulement ce plan directeur sera élaboré, mais également va réunir aussi les partenaires financiers et privés qui vont accompagner le Togo dans la mise en œuvre de ce plan de développement :
« Nous réaffirmons notre disponibilité à vous accompagner. Et si ce plan réussi, il apportera une contribution substantielle à l’atteinte des objectifs de la stratégie de croissance et de promotion de l’emploi du Togo », a précisé Mme Khardiata Lo N’Diaye.
Rappelons qu’au Togo, le tourisme demeure un secteur économique à fort potentiel de croissance. En 2011, le tourisme a enregistré des arrivées de 325.633 touristes et généré environ 20 milliards de F.CFA de recettes. FIN
Ambroisine MEMEDE
savoir news