Election à la CCIT : Germain Meba élu pour faire le jonathanisme sans Jonathan

0
500

germain_meba_500


© togoactualite – Jamais une élection consulaire n’avait coulé tant de salive et d’encre au Togo. Le renouvellement de l’exécutif de la Chambre du commerce et d’industrie du Togo (CCIT) était ces derniers temps abondamment commenté dans la presse nationale.
 
Peut être que le scandale financier à l’Ecobank dont le président sortant, Jonathan Fiawoo qui bénéficie d’une liberté provisoire en est pour quelque chose.
 
Ce 08 octobre, les 70 délégués de l’Assemblée générale consulaire avait rendez-vous avec l’histoire. Soit rompre avec l’er Jonathan ou continuer avec Jonathanisme sans Jonathan. Et finalement, c’est la deuxième option qui a été retenue, puisque c’est Germain Meba, un fidèle de M. Fiiawoo et vice-président dans le bureau sortant qui a été élu.
M. Meba a été élu par 45 voix contre 25 à son concurrent Charles Amouzouvi.
 
Le bureau de sept membres sera donc présidé par M. Meba Germain secondé dans sa tâche par deux vice-présidents respectivement Kodjovi LANDJEKPO et Mawuli Kossi Ahialé.
 
Avec l’élection de Meba, M. Fiawoo peut se féliciter. Son arrière est sauvegardé car M. Meba fait partie d’un de ces inconditionnels. Contre ces conservateurs un groupe de rénovateur avait œuvré pour les débarrasser de la Chambre mais ce groupe, vu les résultats a été mis en minorité.
 
A la Chambre ce qui fait le plus défaut aux Commissaires c’est le courage. Les délégués qui pour la plupart ont été coptés au sein de l’Assemblée générale, n’ont jamais eu le courage de s’affranchir de leur mandat. Ce qui expliquerait en partie ce vote.
 
Notons que la CCIT est l’une des structures pré-indépendance de notre pays. Il a été dirigé, jadis par des expatriés. L’un de ces dignes dirigeants togolais est Gervais Djondo l’initiateur d’Asky et d’Ecobank.
Jamais une élection consulaire n’avait coulé tant de salive et d’encre au Togo. Le renouvellement de l’exécutif de la Chambre du commerce et d’industrie du Togo (CCIT) était ces derniers temps abondamment commenté dans la presse nationale.
 
Peut être que le scandale financier à l’Ecobank dont le président sortant, Jonathan Fiawoo qui bénéficie d’une liberté provisoire en est pour quelque chose.
 
Ce 08 octobre, les 70 délégués de l’Assemblée générale consulaire avait rendez-vous avec l’histoire. Soit rompre avec l’er Jonathan ou continuer avec Jonathanisme sans Jonathan. Et finalement, c’est la deuxième option qui a été retenue, puisque c’est Germain Meba, un fidèle de M. Fiiawoo et vice-président dans le bureau sortant qui a été élu.
M. Meba a été élu par 45 voix contre 25 à son concurrent Charles Amouzouvi.
 
Le bureau de sept membres sera donc présidé par M. Meba Germain secondé dans sa tâche par deux vice-présidents respectivement Kodjovi LANDJEKPO et Mawuli Kossi Ahialé.
 
Avec l’élection de Meba, M. Fiawoo peut se féliciter. Son arrière est sauvegardé car M. Meba fait partie d’un de ces inconditionnels. Contre ces conservateurs un groupe de rénovateur avait œuvré pour les débarrasser de la Chambre mais ce groupe, vu les résultats a été mis en minorité.
 
A la Chambre ce qui fait le plus défaut aux Commissaires c’est le courage. Les délégués qui pour la plupart ont été coptés au sein de l’Assemblée générale, n’ont jamais eu le courage de s’affranchir de leur mandat. Ce qui expliquerait en partie ce vote.
 
Notons que la CCIT est l’une des structures pré-indépendance de notre pays. Il a été dirigé, jadis par des expatriés. L’un de ces dignes dirigeants togolais est Gervais Djondo l’initiateur d’Asky et d’Ecobank.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

69 − 64 =