Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Election du maire dans le Yoto 3 : quand Agbéyomé et son...

Election du maire dans le Yoto 3 : quand Agbéyomé et son MPDD versent dans la délation

- Advertisement -

Depuis ce jeudi 13 septembre 2019, l’élection du maire et ses adjoints notamment dans la commune de Yoto 3, suscite une polémique alimentée par les gens manifestement de mauvaise foi. Eux, ce sont les premiers responsables du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD) d’un certain Agbéyomé Kodjo, qui n’est plus à présenter. Sur instigation de ce dernier, ces affidés dont un journaliste, à mal de sensation se sont lancés dans une opération de dénigrement et de distillation de « Fakenews » sur leurs adversaires politiques dans le milieu.  Cette animosité politique s’explique par une série de publication d’articles à charge contre l’honorable Jacqueline Aka dont le seul tort est visiblement d’être candidate pour briguer la mairie du Yoto 3 pour le compte du mouvement Duanenyo.

Sans rentrer dans la polémique qui entoure l’élection du Maire de la commune de Yoto 3 (chef-lieu Tokpli), il faut souligner certains, se sont engagés dans une campagne de dénigrement pour salir le nom l’honorable Jacqueline Aka. La politique est faite de haut et des bas. Des triomphes et des échecs. Mais, lorsque cela tourne à la mauvaise foi et à la volonté de nuire, cela s’appelle simplement de la mesquinerie.

Nous sommes le jeudi 13 septembre 2019 à Tokpli où devrait se tenir l’élection du Maire et ses adjoints pour le compte de la Commune de Yoto 3. Malgré le léger retard accusé, toutes les protagonistes ont répondu présent. Le préfet de Yoto, M. AliboYaovi dans un esprit républicain et non partisan a ouvert les travaux en invitant les conseillers municipaux à travailler main dans la main pour le développement de leur commune quel que soit l’issue de l’élection. Il a ainsi pour le bon déroulement des choses, lu les dispositions qui régissent l’élection des Maires. Tout se déroulait dans un esprit d’apaisement et de respect mutuel. M. DégbéKokou du MPDD a donc été élu avec une voix de plus que Jacqueline Aka pour le poste de Maire. Malgré la surprise, cette dernière accepta avec calme et patriotisme, la victoire de son adversaire. « C’est le développement de notre localité qui compte et nous sommes tous engagés, à œuvrer pour son rayonnement », a-t-elle lancé.  

Seulement, les choses vont mal tourner avec une incompréhension survenue entre le président du bureau d’âge, M. Gnininvi de la CDPA, qui faisait montre d’une ignorance chronique des textes pourtant claires, et le représentant du ministre de l’Administration territoriale.  Cette incompréhension a conduit à l’ajournement de cette élection.  Mais bien avant, il faut souligner que l’honorable Jacqueline Aka et ses collaborateurs de Duanenyo sont restés pour la poursuite du vote dans un esprit de fairplay.

C’est avec grand étonnement que suite à l’incidence, nous avions lu sur les réseaux sociaux, des pamphlets à charge contre cette dame qui n’avait vraiment rien à avoir avec cet incident. Ce journaliste, revenu spécialement de la France, nourri et logé par Agbéyomé Kodjo et dont la moralité est proche de zéro, s’est engagé dans cette entreprise de dénigrement. Il n’a pas hésité, sûrement sur ordre de son patron à s’attaquer à la vie privée de sa cible. Quelle bassesse ! Mais, l’ignorance tue plus que la peste. Pour rafraîchir la mémoire de ce journaliste en mal de sensation et qui n’a que d’yeux pour l’argent, l’honorable Jacqueline Aka n’a pas attendu d’être élu député ou Maire pour impacter sa localité. Ses réalisations ne sont plus à prouver. On lui reproche également sa proximité avec le Chef de l’Etat. Visiblement dans la République de ce journaliste et son patron, on n’est pas libre de ses choix.

Mais qu’à cela ne tienne, il faut rappeler que M. Agbéyomé Kodjo qui aujourd’hui joue ce sale jeu avec son homme de main est une vraie déception. Entre lui, qui a occupé tous les poste de responsabilité dans ce pays, et Mme que Jacqueline Aka qui n’est que simple entrepreneur, qui a plus fait de réalisations dans sa localité ? Il se dit que le N°1 du MPDD avait fêté ses milliards dans ce pays, mais pour aller dans son village, il faut s’armer de courage. Son seul exploit, c’est d’avoir réussi à entretenir des miliciens ayant semé la terreur dans la Yoto. Aussi, son implication dans les massacres de fréau-jardin reste gravé dans les mémoires collectives des Togolais. Après donc tous les postes d’honneur avec les privilèges qui vont avec qu’il a eu à occuper, on se demande pourquoi pour un simple poste de maire, M. Agbéyomé commande des articles diffamatoires contre ses adversaires ? Visiblement, ses paquets de cigarettes ont raison de lui. Il faut donc sauver le soldat Agbé qui visiblement perd le nord.

Le journaliste va plus loin jusqu’à s’attaquer à l’honorable DijessenouKodjo. Quelle maladresse. Il faut dire que même si ce dernier est le responsable N°1 du groupe Duanenyo, ce dernier n’avait rien à avoir avec les élections du maire dans le Yoto 3. Il était certes présent mais n’était impliqué dans rien du tout. Encore que ce dernier est un artisan du développement du Yoto. Ces œuvres sociales et ses réalisations ne sont plus à démontrer. Il a même, malgré ses maigres moyens mais sa volonté, mis sur pied une radio communautaire qui porte le nom de son association.

Cette campagne de dénigrement de bas niveau contre des adversaires politiques est vraiment regrettable. M. Agbéyomé avec toute son expérience politique n’a pas été à la hauteur des évènements. Son élément est passé. C’est à son crédit. Mais, pourquoi vouloir nuire aux autres ? Il a visiblement la mémoire courte. Il sait très bien qu’il doit sa présence au parlement à ceux qu’il vilipende aujourd’hui. N’eût été leur esprit de compromis, ce dernier n’allait gagner aucun siège de député dans le Yoto. Mais aujourd’hui, c’est lui qui est à la manette de cette sordide entreprise.

Que c’est triste !

source : S.A

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

6 + 2 =

LES + LUS

Justice : Folly Satchivi libéré par « grâce présidentielle »

Folly Satchivi Le chef de l’État togolais Faure Gnassingbé a accordé ce mercredi, une « grâce présidentielle »...

« La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », persiste M.Fabre

Jean-Pierre FABRE « La construction et la gestion des marchés relèvent des compétences propres des maires », a une fois...

Togo : Pourquoi Faure Gnassingbe Sera Toujours Abonné aux Poubelles de l’Histoire

Comparaison n’est pas raison, mais on n’est pas bien tenté de dresser une analogie entre Faure Essozimna Gnassingbé et son homologue (...

Togo, Conséquence d’organisation des élections sur fonds propres pour favoriser les fraudes : Le gouvernement Incapable de rembourser la caution des candidats

Tchambakou Ayassor, président de la Céni. La Cour Suprême a proclamé le 18 juillet dernier les résultats définitifs...

Togo, Violence des militaires sur les forestiers à Davié : Que cache le silence du gouvernement ?

Les images sont surréalistes. Des corps habillés qui s’entredéchirent au Togo, c’est malheureusement le cas à Davié. Selon le confrère en ligne...